Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La chrétienne Asia Bibi échappe à la peine de mort au Pakistan

Accusée de blasphème parce qu’elle aurait insulté Mahomet, la mère de famille chrétienne Asia Bibi (Aasiya Noreen) a passé neuf ans dans une prison pakistanaise. Les chrétiens sont appelés à prier pour qu’Asia Bibi se rétablisse physiquement et mentalement.

La Cour suprême du Pakistan a annulé la condamnation à mort pour blasphème d’une chrétienne. Les juges ont acquitté Asia Bibi, dont l’affaire avait fait sensation sur la scène internationale. «Elle a été acquittée de toutes les charges retenues contre elle, a déclaré le juge Mian Saqib Nisar. Elle a été immédiatement libérée.»

Le tribunal a conclu que les allégations contre la femme étaient juridiquement faibles et qu’il n’y avait aucune raison qu’elle soit condamnée. Cette décision a déclenché, dans plusieurs villes du pays, des protestations de la part des islamistes. Les autorités avaient déjà renforcé les mesures de sécurité autour du tribunal avant le jugement.

En 2010, Asia Bibi a été la première femme au Pakistan à être condamnée à mort pour avoir insulté le prophète Mahomet dans la province du Pendjab. Des femmes musulmanes de son village avaient accusé cette mère de plusieurs enfants d’avoir parlé du prophète de manière insultante.

«Ce verdict est une étape importante»

La condamnation à mort avait provoqué l’indignation de la communauté internationale. Asia Bibi a toujours nié les accusations et a fait appel devant la Cour suprême en 2014. Elle a fait valoir des lacunes dans le procès, y compris des preuves falsifiées et un délai trop long entre le blasphème présumé et le début de l’enquête policière.

Le jugement actuel est diversement reçu au Pakistan. «Cette décision est une tentative courageuse de l’État pour tenir tête aux islamistes, a déclaré l’analyste Irfan Shehzad. Ce verdict est un jalon dans la lutte du Pakistan pour les droits et une indication que l’État l’emportera.»

Le paragraphe 295-C appelle inévitablement à la peine de mort pour avoir insulté le prophète Mahomet. Selon les critiques, on abuse de la loi, entre autres choses pour noircir les ennemis personnels ou pour les mettre à l’écart. Les tentatives de réforme de la loi ont toujours échoué dans le passé en raison de la résistance des partisans de la ligne dure des conservateurs.

Pression internationale

Deux politiciens, qui avaient soutenu Asia Bibi, sont morts violemment. En janvier 2011 Salman Taseer, gouverneur de la province du Pendjab, a été abattu par son propre garde du corps. Deux mois plus tard, des personnes non identifiées ont tué le ministre des minorités Shahbaz Bhatti.

En outre, entre autres instances, l’ONU et le pape ont soutenu Asia Bibi. Au Pakistan cependant, de nombreux musulmans stricts exigeaient énergiquement son exécution. Quelque 97% des 180 millions de Pakistanais sont musulmans. Les cas de blasphème présumé déclenchent souvent une grande indignation publique dans le pays, suivie de violences et même de lynchage.

Étiquettes:

Aasiya Noreen

Asia Bibi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter