Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Dieu était avec Esdras, si bien que le roi lui accorda tout (Esdras 7:6)

Esdras est un scribe qui possédait une connaissance approfondie de la Parole Dieu. L’Eternel était avec ce spécialiste de la Loi, si bien que le roi lui accorda tout ce qu’il demandait.

« Cet Esdras vint de Babylone : c’était un scribe versé dans la loi de Moïse, donnée par l’Eternel, le Dieu d’Israël. Et comme la main de l’Eternel, son Dieu, était sur lui, le roi lui accorda tout ce qu’il avait demandé. » (Esdras 7:6)

Esdras a été envoyé avec d’autres exilés à Jérusalem par le roi perse Artaxerxès. Il avait probablement été l’équivalent d’un secrétaire d’Etat aux affaires juives. On l’avait autorisé à imposer l’observation de la loi juive et à nommer des responsables de l’Etat juif. On n’entend plus parler de lui jusqu’à ce qu’il lise la loi en public (Néhemie 8) après qu’il soit sans doute retourné en Perse pour un certain temps.

Nous apprenons dans notre texte qu’Esdras était « un scribe versé dans la loi de Moïse. » Que signifie ce titre de « spécialiste de la Loi » ou « scribe » ?

Selon Jérémie 8:8, les spécialistes de la loi (scribes) formaient déjà avant l’exil une classe distincte parmi le peuple. Ils servaient souvent de secrétaires aux rois (2 Rois 22:3) ou aux prophètes (Jérémie 36:32). A partir de l’exil, ce furent des savants qui recopiaient, étudiaient et enseignaient les Ecritures (« docteurs de la Loi », Matthieu 2:4 ; Luc 5:17).

Esdras est appelé scribe parce qu’il était plus versé dans la loi de Moïse que tous ses contemporains. Par zèle pour la gloire de Dieu et par amour pour son peuple, il travailla pendant de longues années à la restauration temporelle et spirituelle du peuple et de la nationalité juive, d’abord seul, puis conjointement avec Néhémie.

Esdras se rendit de Babylone à Jérusalem pour accomplir le bien dans son pays. Il avait à ce sujet l’aval du roi ; ce dernier accorda au prophète toutes ses requêtes pour lui permettre de servir son pays. Beaucoup de Juifs l’accompagnèrent dans son voyage. Toutes ces bienveillances, de la part du roi furent en fait obtenues grâce à la faveur divine.

Ils serait souhaitable que les chrétiens qui lisent cet article étudient le livre d’Esdras pour apprendre à « voir » la main de Dieu dans les divers événements auxquels ils sont  confrontés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter