Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La voix des chrétiens algériens entendue au Parlement européen

Le pasteur algérien Youssef Yacob, vice-président de l’Eglise protestante d’Algérie (EPA) reconnue officiellement depuis 1974, a été invité à s’exprimer au Parlement Européen le 3 octobre dernier sur la mise sous scellés d’églises en Algérie.

Plus de 500 chrétiens sont concernés par la fermeture des églises de Maâtkas et Ait-Mellikeche, à vingt kilomètres de Tizi-Ouzou. Aucune explication sur les raisons de ces mises sous scellés.

L’Eglise protestante d’Algérie (EPA) est reconnue depuis 1974. Le pasteur Youssef Yacob dénonce l’attitude du gouvernement qui veut définitivement fermer un maximum d’églises en Algérie. Les autorités algériennes veulent que les églises protestantes évangéliques ne soient plus fédérées, mais que chacune devrait demander sa propre reconnaissance.

Le pasteur Youssef Yacob était le principal orateur de la conférence organisée le 3 octobre en marge de la session plénière du Parlement européen à Strasbourg. Cette rencontre parrainée par Catherine Stihler et Lukas Mandl a permis à une douzaine de députés européens de mieux connaître les difficultés des chrétiens algériens à travers l’histoire personnelle de Youssef Yacob.

Il longuement partagé son témoignage de conversion et son expérience de vie chrétienne qui révèle la réalité de la persécution des chrétiens en Algérie. Il a expliqué que la campagne de fermeture des églises algériennes est favorisée par l’ordonnance de 2006 qui limite la liberté de culte des chrétiens.

5 réponses à “La voix des chrétiens algériens entendue au Parlement européen”

  1. Ma dit :

    C’est dommage les chrétiens d’Algérie sont les persécutées livré a eux même.

    • Safia Azzib dit :

      La liberté du culte est un rêve caressé par tous dans ce pays , mais quand on voit que même ceux qui sont de rite musulmans sont persécutés (Ahmadites et chiites) pendant ce temps les intégristes salafistes sont tolérés et même encouragés officieusement par les autorités ,ce pays qui se veut majoritairement musulman sunnite favorise l’intolérance et cultive la haine dans tout eniveaux envers les adeptes des autres religions !

  2. Nekkah Said dit :

    L’eglise en algerie est consideree par les autorités algerienne comme etrangere avec des fideles etrangers chose qui est faux, nous sommes des algeriens a part entière.la loi 2006 est une loi qui viole toutes les lois, elle remet en cause la liberte de religion et de culte en algerie. Au ministere de la religion nous donne des garanties pour le libre exercice, ces memes autorites instruisent les autorites regionale pour un blocage totale et des intimidations de chretiens. Les autorites algerienne nous pousse a vivre notre foi dans des cachettes.

    • Ma dit :

      Dommage.meme en Europe. On s’en fou des chrétiens persécutés d’Algérie. La preuve l’Allemagne refuse leurs demande d’asile et les expulsent .alors faut juste prier Jésus de vous protéger contre les islamistes en Algérie.

    • Saïd AIT OUALI dit :

      L’ordonnance de 2006 à laquelle vous faites référence est obsolète légalement, ce qui devrait primer normalement c’est la révision constitutionnelle de 2016 qui prévoit en son art. 42 :  » La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables. La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi. »
      C’est à mon avis ce qu’il faudrait mettre en avant pour dénoncer ces pratiques contraires à l’esprit de la constitution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter