Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Trois chrétiens ont été mis à mort par lapidation au Kenya

Dans la première quinzaine de septembre, dans une ville du Kenya proche de la frontière avec la Somalie, une foule de musulmans en colère a mis trois chrétiens à mort par lapidation. Elle a agit ainsi en représailles à l’assassinat de trois militants présumés d’Al-Shabaab survenu quelques jours plus tôt.

Le 22 septembre 2018, la famille de Fredrick Mukanda Bahati originaire de l’ouest du Kenya s’est rassemblée pour assister aux funérailles de ce chrétien, qui a travaillé comme maçon à Elwak, Mandera, dans l’est du pays, pendant six mois avant sa mort a rapporté International Christian Concern (ICC).

C’est après avoir appris que trois militants supposés appartenir au groupe terroriste Al Shabaab ont été retrouvés tués à l’extérieur d’Elwak que les habitants musulmans de cette ville, après s’être rendu dans un premier temps à la police, ont finalement tourné leur colère contre trois chrétiens n’habitant pas cette région venus travailler sur un chantier de construction.

Selon les propos d’un témoin recueillis par ICC qui a souhaité rester anonyme,

« Fredrick se trouvait sur le sommet d’une nouvelle maison qu’il avait été chargé de construire, et ses deux assistants au sol en train de mélanger le mortier lorsque la foule, scandant takbir, takbir, takbir est arrivée à la hâte. »

Il poursuit :

« De loin, j’ai vu les hommes lancer des pierres de construction vers Fredrick et ses collègues. Tout trois ont réussi à s’enfuir dans un hôtel voisin pour des raisons de sécurité, bien qu’ils aient été gravement blessés. Les musulmans les ont suivis sans relâche et les ont lapidés à mort ».

Cette agression survient quatre mois seulement après le massacre par les militants d’Al-Shabaab de quatre personnes venues trouver du travail dans les carrières de pierre à Mandera le 3 mai dernier, ce qui montre la situation extrêmement tendue que vivent les chrétiens dans cette partie du monde. Au nord-est du Kenya, les agents de sécurité sont en alerte maximum depuis que des menaces terroristes aient été prononcées contre près de 200 chrétiens ces trois dernières années.

Un pasteur local s’est exprimé sur le sujet, selon International Christian Concern, en déclarant :

«Je suis choqué par le meurtre des trois chrétiens innocents venus de l’extérieur du comté de Mandera pour gagner leur vie. Nous ne sommes pas du tout en sécurité et cet incident montre combien les musulmans détestent les croyants en Christ. Nous savons que ce sont les militants armés appartenant à al-Shabaab qui tuent les gens, mais nous avons maintenant découvert que même nos amis musulmans proches pouvaient commettre des atrocités contre nous »

La famille de Fredrick a quant à elle déploré le fait que les trois chrétiens n’auraient pas été mis à mort si la police était intervenue dès que la manifestation commençait à devenir violente.

Wycliffe Mukanda, le frère de Fredrick, a déclaré :

«C’est un jour triste dans notre famille. Nous avons perdu un homme qui était habile dans la construction et nous aimait tous. Il nous rappelait toujours de prier et de faire confiance à Dieu même dans les moments difficiles. C’est ce qui nous maintient en vie après l’avoir perdu. Nous nous attendions à le voir avant la fin de l’année, mais maintenant il ne nous reste que des souvenirs, une veuve et deux enfants.»

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter