Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Seigneur, tu me protèges comme un bouclier » (Psaumes 3:4)

La foi de David devint triomphante. Il commença le psaume par des plaintes relatives à la force et à la malice de ses ennemis ; mais il conclut en se réjouissant de constater la puissance et la grâce de Dieu. Il découvre vraiment alors les avantages d’être en Lui. Le salut appartient au Seigneur. Il a la puissance de sauver et d’être un grand secours. Tous ceux qui possèdent le Seigneur en tant que Dieu sont assurés de leur salut ; car Il est leur Dieu, Il est le Dieu qui sauve.

« Mais toi, Seigneur, tu me protèges comme un bouclier, tu sauves mon honneur, tu relèves ma tête. » (Psaumes 3:4)

Entouré d’ennemis, privé de son armée et chassé de son trône, David sait qu’il possède en l’Eternel tout ce que l’on croit lui avoir pris. C’est le propre d’une très grande foi de reconnaître en Dieu notre bouclier, quand les ténèbres de la mort et de l’enfer donneraient à penser que Dieu va nous abandonner, de le reconnaître comme appui quand il apparaît comme ennemi et comme Sauveur quand il semble nous condamner.

Selon toutes les probabilités, David aurait dû être surpris avec sa petite troupe dans la nuit même où il adressa à Dieu cette prière. Dieu voulut que le plan d’Ahitophel fût déjoué par l’habile conduite de Chusaï et que l’attaque d’Absalom fût différée.

David a toujours trouvé Dieu au rendez-vous, prêt à répondre, lorsqu’il le sollicitait dans la prière. Rien n’a pu le séparer de la puissance divine lorsqu’Il l’a délivré par sa grâce agissante. Il s’est toujours senti en sécurité sous sa divine protection.

La douleur et la peine nous font grandir spirituellement quand elles nous incitent à la prière. Nous pouvons appliquer ce principe lorsque nous remettons notre sort chaque soir au Seigneur pour ensuite le remercier chaque matin de nous avoir gardés.

C’est une grande grâce que de pouvoir, quand nous sommes dans l’épreuve, avoir l’esprit en communion avec Dieu. Contemplons le Fils de David subissant le supplice de la croix, ce lieu de douleur, remettant son Esprit entre les mains du Père en toute confiance d’une résurrection triomphante.

Considérez bien cela, cher ami chrétien : laissez la foi vous enseigner comment dormir et comment mourir. Alors que cela vous montre que le sommeil est pour ainsi dire une mort raccourcie, la mort est par contre un long sommeil. Le même Dieu te regarde, dans ton lit comme dans ta tombe.

Étiquettes:

Bible

Dieu

Jésus-Christ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter