Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Ukraine : le pasteur Yaroslav Misiak reste en prison

La comparution du pasteur Yaroslav Misiak a déjà été reportée à deux reprises. Lors de l’audience du 31 août 2018, le procureur de la République a démissionné. Les chrétiens réclament la remise en liberté de l’homme d’Eglise.

La comparution reportée au 17 août 2018 n’a finalement pas eu lieu et, pour des raisons inconnues, elle a de nouveau été renvoyée au 31 août 2018. Ce jour-là, le tribunal de la ville de Moukatcheve, dans l’ouest de l’Ukraine (à quelque quarante kilomètres d’Oujgorod), s’est effectivement réuni, avec cette fois la présence du procureur (son absence avait été la raison du premier report du 17 juillet au 17 août 2018).

Le procureur a rédigé une déclaration écrite aux juges dans laquelle il a exprimé le fait qu’il ne pouvait pas être impartial dans l’affaire Yaroslav Misiak ; il a demandé à en être libéré. Sa demande a été acceptée et un nouveau procureur a été nommé. Il lui faudra quelques semaines pour se familiariser avec le dossier. Les avocats de Yaroslav Misiak essaient de faire en sorte qu’il puisse sortir de prison et être assigné à résidence surveillée.

Depuis 1998, le pasteur Yaroslav Misiak est emprisonné à tort pour le meurtre présumé de sa grand-mère, de son grand-père et de son oncle. En 2000, la peine de mort initiale par balle a été remplacée par la réclusion à perpétuité.

Les chrétiens prient que justice soit enfin faite et que l’affaire soit rouverte. Ils demandent également l’acquittement total de Yaroslav Misiak.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter