Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« La prière de la foi sauvera le malade » (Jacques 5:15)

La prière de la foi sauvera (c’est-à-dire : guérira) le malade et le Seigneur le relèvera de son lit de maladie. La prière pour le malade doit être faite avec foi pour qu’elle soit efficace. Si notre maladie est causée parce que nous avons péché contre notre corps. Le Seigneur, qui relève le malade en réponse à la prière, veut pardonner ces péchés.

« La prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné. » (Jacques 5:15)

La prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera ; et s’il a commis des péchés, il lui sera pardonné.

Une prière froide et cérémonieuse sera inefficace pour guérir une maladie, mais celle qui est animée par la foi sera agissante. Quand nous subissons la maladie, nous devons, avant tout, implorer Dieu pour le pardon de nos péchés. Que rien ne puisse différer cette repentance, sous prétexte que la confession d’une âme, la prière, l’exhortation d’un serviteur de Dieu, ou la consécration, mettront tout en règle devant le Seigneur, là où les devoirs d’une vie pieuse ont été négligés.

Confesser nos fautes les uns aux autres tendra grandement à la paix et à l’amour fraternel. Quand une personne vertueuse, croyante véritable, justifiée par Christ et marchant, dans une sainte obéissance, par la Grâce, présente une prière fervente, provenant du fond de son cœur par la puissance du Saint-Esprit, sa requête sera reçue par Dieu, pour le profit de tous !

Dans l’histoire d’Élie, la puissance de la prière est manifeste. Quand nous prions, nous ne devons pas regarder au mérite de l’homme, mais à la Grâce de Dieu. Il n’est pas suffisant d’adresser une simple prière à Dieu, nous devons le faire avec ferveur. Nos pensées doivent être « disciplinées », nos désirs doivent être ardents, en demandant d’être au bénéfice de la Grâce !

Ce texte, relatif à la prière, encourage chaque chrétien à s’adresser au Seigneur avec tout le sérieux que cela implique. Dieu ne dit jamais à Ses enfants, de la « postérité spirituelle » de Jacob : « Cherche Ma face en vain ». Là où il ne peut y avoir beaucoup de miracles, en réponse à nos prières, il peut y avoir cependant beaucoup de Grâce !

Étiquettes:

Bible

Dieu

Jésus-Christ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter