Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

« Je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut » (Habakuk 3:18)

« Toutefois, je veux me réjouir en l’Eternel, je veux me réjouir dans le Dieu de mon salut. L’Eternel, le Seigneur, est ma force ; Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, et il me fait marcher sur mes lieux élevés. » (Habakuk 3:18-19)

En dépit de cette détresse à venir dont le spectacle obsède la pensée du prophète Habakuk, la foi reprend le dessus et bannit l’inquiétude. Il se réjouit dans le Seigneur ; quand tout aura disparu ici-bas, son Dieu, restera toujours présent !

La joie dans les moments difficiles

Quand nous voyons le jour de malheur approcher, nous devrions prendre soin de nous y préparer. La véritable espérance qui découle de la Grâce est basée sur la crainte du Seigneur.

Le prophète se souvient des expériences spirituelles passées et se remémore les œuvres merveilleuses accomplies par Dieu envers Son peuple, non seulement pour que ce dernier se ressaisisse mais pour qu’il soit rempli de joie en l’Éternel.

La joie en notre Seigneur est particulièrement pertinente lorsque nous devons faire face aux aléas et aux misères de ce monde. Même lorsque le nécessaire vient à manquer, quand le Seigneur estime utile de nous rappeler que nous ne devons pas vivre de pain seulement, Il nous « inonde » de Grâce et de réconfort spirituel. C’est alors que nous sommes forts et bien armés dans notre bataille spirituelle avec l’ennemi, et ce, dans toutes nos tâches.

Nos lieux élevés

Les pieds de la biche indiquent la rapidité de la course ; ici, image de la force que le prophète va puiser en Dieu pour traverser les temps difficiles qui se préparent. Comme les chamois bondissent sur les montagnes, ainsi son cœur bondit dans la foi aux délivrances que Dieu lui accordera (comparez Psaumes 18:31).

Mes lieux élevés. Ces hauteurs sont celles où l’Eternel transportera son serviteur en le faisant planer au-dessus des événements de la terre qui sont pour d’autres un sujet de détresse et d’effroi.

La joie et le triomphe en Christ

Le prophète Habakuk a commencé son livre dans la prière et la crainte de l’Éternel ; il le termine dans la joie et le triomphe spirituel.

La foi en Christ nous prépare pour chaque événement de la vie. Lorsque nous cheminons ici-bas, au Nom de Jésus, nous disposons d’un baume sur chaque blessure qui peut nous atteindre, et d’un soutient parfait pour chacun de nos soucis. La communion avec Christ est un véritable onguent qui diffuse Ses merveilleux parfums spirituels en notre âme.

Dans l’espérance d’obtenir la couronne céleste qui nous est réservée, éloignons-nous des vains attraits de ce monde et portons courageusement notre croix. Encore un peu de temps et Celui qui doit venir apparaîtra ; Il ne tarde pas et où Il se trouve, nous y serons également !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter