Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Jésus a promis le centuple aux chrétiens fidèles (Matthieu 19:29; Marc 10:29-30)

« Quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle. » (Matthieu 19:29)

Après la promesse faite spécialement aux apôtres, Jésus répond encore à la question de Pierre en généralisant sa pensée. Désormais, tous ceux qui abandonnent tout pour Christ recevront le centuple dans ce monde et hériteront la vie éternelle.

L’étonnement et la question des disciples étaient liés à la déclaration de Jésus selon laquelle « un riche entrera difficilement dans le royaume des cieux » (Matthieu 19:23). Le Seigneur ne dit pas que le riche n’entrera pas, mais qu’il y entrera avec une grande difficulté. Marc dit que lorsque Christ a prononcé ces mots les disciples furent étonnés, et que Jésus leur donna une explication par ces mots : « qu’il est difficile à ceux qui se confient dans les richesses d’entrer dans le royaume de Dieu » (Marc 10:24).

Quelle satisfaction pour ceux qui sont de condition modeste de ne pas être exposés aux tentations que peut susciter une position élevée et prospère ! S’ils vivent plus difficilement que les riches ici-bas, et s’ils aspirent volontiers à un monde meilleur, ils n’ont en fait aucune raison de se plaindre : les paroles de Jésus, dans ce texte, annoncent qu’il est difficile pour un riche d’être un bon chrétien et d’être sauvé.

Le chemin du ciel est pour chacun un chemin étroit ; la porte qui y conduit l’est également, en particulier pour les gens riches. Pour ces derniers, différents devoirs les attendent, ils sont de plus facilement tentés par de nombreux péchés. Il est difficile de ne pas être séduit par ce monde et par son attrait trompeur.

Il est vraiment difficile pour celui qui se confie entièrement en sa richesse de parvenir au ciel. Christ utilisa à ce sujet l’image du chameau tentant d’entrer par le trou d’une aiguille, dénotant ainsi cette difficulté totalement insurmontable par l’homme. Seule la Grâce toute-puissante de Dieu permettra à un homme riche de franchir cette difficulté.

En fait, qui peut être sauvé ? Si la fortune est une entrave au salut des riches, ne risque-t-on pas de trouver une certaine fierté, voire une convoitise coupable, chez les plus démunis, avec tout le danger que cela peut comporter ? « Qui donc, peut être sauvé » ? Demandèrent les disciples en Matthieu 19:25.

Personne, répondit Jésus, par aucun pouvoir ici-bas. Le début, la progression et l’accomplissement de l’œuvre du salut dépendent entièrement du Dieu Tout-Puissant à qui toutes choses sont possibles. Les gens riches ne peuvent pas être sauvés au sein de leur mondanité. Ils doivent, par contre, être sauvés de l’emprise de ce monde.

Pierre s’exclama : « nous avons tout quitté » (Matthieu 19:27). En fait, ce « tout » ne représentait que peu de choses : quelques bateaux munis de filets ! Nous pouvons observer cependant que l’apôtre souligne indirectement la très grande importance qu’ont pour lui ces éléments.

Nous sommes trop prompts à faire valoir aux yeux du Seigneur nos services, nos épreuves, nos dépenses et nos pertes éventuelles. Christ, cependant, ne fit aucun reproche aux disciples. Bien que ce qu’ils avaient abandonné ne représentait que peu de choses, c’était quand même tout leur bien : c’était donc aussi cher, à leurs yeux, qu’un trésor ! Christ considéra avec bonté qu’ils ont en fait laissé tout leur « matériel » pour Le suivre ; Jésus accepte l’homme tel qu’il est.

Notre Seigneur fit ensuite une promesse aux apôtres : lorsque le Fils de l’homme s’assiéra sur le trône de Sa Gloire, Il fera toutes choses nouvelles et les disciples s’assiéront avec Lui afin d’exprimer leur jugement sur ceux qui auront imposé leur doctrine ici-bas. Cette parole de Jésus définit l’honneur, la dignité, l’autorité de la fonction et du ministère de Ses disciples.

Notre Seigneur ajouta que tous ceux qui abandonnent ce qu’ils possédaient (leur confort) pour Sa cause et celle de l’évangile seront finalement récompensés.

Puisse Dieu nous donner la foi de placer notre espérance sur Ses Promesses ; alors nous serons prêts pour tout service ou sacrifice spirituels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case