Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous :

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le Seigneur est présent dans la ville (Sophonie 3:5)

Le Dieu Saint déteste encore plus le péché quand il est commis par Ses enfants. Le péché ne conduit qu’au malheur. Les enfants d’Israël avaient pourtant le témoignage de la présence de Dieu parmi eux, par toutes les bénédictions qui découlaient de la connaissance et de l’obéissance à Sa Volonté ; le peuple de Dieu persistait néanmoins dans la désobéissance. Les impies sont hélas plus « rapides » à faire le mal que les croyants à faire le bien.

« Pourtant, le Seigneur est présent dans la ville, il ne fait rien d’injuste. Chaque matin, il rend son jugement. Malgré cela, les gens mauvais agissent sans avoir honte. » (Sophonie 3:5)

On pourrait croire après les versets 3 et 4 que tout a été dit sur la gravité de la conduite des chefs de Jérusalem. Mais Sophonie exploite dans un sens nouveau le principe formulé au verset 2 du décalage flagrant entre les normes divines et la réticence des habitants de Jérusalem de les appliquer dans leur vie réelle. Là, il avait exprimé le principe de façon négative, maintenant il lui donne une expression positive en insistant sur la manière dont le Seigneur intervient quotidiennement dans la vie de son peuple.
Le contraste est d’autant plus saisissant entre le Dieu qui remplit ses engagements à la lettre même en faveur d’un peuple ingrat et les actes déplorables commis par ce dernier malgré l’exemple donné jour après jour par son Dieu.
Aveu éloquent de culpabilité des fautifs, tandis que les juges d’Israël se cachent pour agir sous couvert de la nuit, le Seigneur attend la lumière du matin pour montrer qu’il n’a rien à cacher.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la chaîne évangélique Chrétiens TV sur Youtube pour être informé(e)s de la mise en ligne de nouveaux clips de louange et d'adoration.

S'abonner

Inscription à la newsletter