Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le pasteur Yaroslav Misiak a déjà passé 20 ans en prison

Le pasteur Yaroslav Misiak (ou Jaroslav Misiak), incarcéré depuis vingt ans en Ukraine, sera fixé sur son sort mardi prochain. La deuxième Cour d’appel se réunira pour examiner si l’affaire doit être rouverte et s’il est possible que Jaroslav Misiak soit acquitté.

En 1998, le pasteur Yaroslav Misiak a été condamné à mort pour le meurtre présumé de son oncle, de son grand-père et de sa grand-mère. Deux ans plus tard, la peine de mort par balle a été remplacée par la réclusion criminelle à perpétuité.

L’affaire a été examinée par une commission de la justice au cours de l’été 2015. A cette époque, de graves lacunes dans les procédures judiciaires ont été identifiées. Malheureusement, la première Cour d’appel avait décidé de ne pas rouvrir l’affaire.

Snejanna et sa fille Olesia ont fait appel avec succès de la décision de la première cour d’appel.

Voici la lettre écrite par Snejanna et Olesia Misiak à la communauté chrétienne:

Snejanna et Olesia Misiak
Dekabristov str. 39, Apt. 411 Uzhgorod
Zakarpats’ka Region UA-88009
Ukraine

UKRAINE, AU PRINTEMPS 2017

Le destin du pasteur de jeunesse Yaroslav Misiak

Les lecteurs et ceux qui prient depuis longtemps se souviendront des dernières nouvelles de Yaroslav Misiak, emprisonné en Ukraine depuis 1998. Durant de nombreuses années, rien n’ayant bougé concernant son cas, il n’y a donc pas eu de compte rendu. Au cours de toutes ces années d’incarcération, Yaroslav a amené des dizaines de criminels à la foi en Jésus-Christ. Aujourd’hui, son cas est en train de bouger et provoque l’espoir de voir la justice gagner, comme l’explique Snejanna, épouse de Yaroslav. Mais lisez vous-même la suite…

Chers frères et sœurs en Christ,
Je vous salue avec les mots: «Christ est ressuscité des morts. Oui, il est vraiment ressuscité.»
Je vous remercie sincèrement de vos prières et de votre soutien apporté à mon mari, Yaroslav Misiak, durant dix-neuf ans. Moi aussi, en tant qu’épouse, je vois la providence incomparable de Dieu pour mon mari et pour notre famille grâce à votre ministère en notre faveur.

Nous vivons actuellement des moments difficiles à cause des nombreuses négociations qui ont lieu devant la cour. Toutefois, avec l’aide de vos prières, nous avons la force de rester solides dans la foi, malgré les difficultés qui nous sont faites de la part du ministère public.

Pourquoi mon mari est en prison

En 1998 mon mari, Yaroslav Misiak, a été sans justification condamné pour trois meurtres, ceux de sa grand- mère, de son grand-père et de son oncle. Etant donné qu’aucun motif et aucun élément de preuve n’avait pu être trouvé, les enquêteurs avaient forcé mon mari à plaider coupable en utilisant la torture et les menaces contre sa famille.

Quand Yaroslav avait finalement pu avoir recours à un avocat, il avait nié ses déclarations faites sous la menace et la torture. Pourtant le tribunal l’avait condamné en 1999 à la peine de mort par fusillade…

La prison à vie au lieu d’être fusillé

Mais le Seigneur, notre Dieu, dont le nom est loué, n’a pas permis à mon mari de mourir. Yaroslav est encore vivant et attend de rentrer chez lui. La peine de mort n’a pas été appliquée parce qu’un arrêt des exécutions a été introduit dans notre pays. En 2000, la peine de mort a été remplacée par l’emprisonnement à vie et Yaroslav a été transféré à la prison n° 1 à Vinnitsa. C’est là que nous lui avons rendu visite jusqu’en 2015.

À partir de 2014, nous avons essayé de faire rouvrir le cas. Grâce aux efforts de nos nouveaux avocats, et en raison de nouvelles preuves, un nouveau procès a eu lieu le 27 juillet 2015, après plus d’un an de luttes et d’épreuves pour ramener le cas devant les tribunaux.

Corruption et injustice

Cependant, à notre grande tristesse, la corruption dans nos tribunaux, l’injustice et le manque de volonté d’étudier l’affaire en détail ont conduit le jury, en janvier 2016, à rejeter les nouvelles preuves et à confirmer le jugement original. Parce qu’il est apparu clairement que les juges et les jurés avaient violé le droit en vigueur, nous avons contesté ce jugement devant la cour d’appel, qui a étudié le cas pendant un an.

Ce n’est que le 21 mars 2017, lors de la dernière session de la cour d’appel, que les juges ont accepté la plainte; ils ont déclaré invalide le jugement du procès précédent qui a refusé le droit de faire appel à une autorité supérieure et ont publié la révision du procès fondée sur les nouvelles preuves. Alléluia! Gloire au Seigneur!

En ce moment, nous attendons une nouvelle date pour le procès et prions que cette fois la cour soit juste et honorable… Nous faisons confiance en la toute-puissance du Seigneur!

Je remercie mon Dieu pour vous tous! Que sa grâce et sa paix soient avec vous tous.

Sincères salutations

Au nom de Yaroslav,

Snejanna et Olesia Misiak
Dekabristov str. 39, Apt. 411 Uzhgorod
Zakarpats’ka Region UA-88009
Ukraine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter