Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Des Cheikhs deviennent chrétiens au Yémen

Parmi les chrétiens du Yémen, on trouve des personnes très bien formées, des cheikhs et des chefs de tribus. Ils agissent au-delà des frontières tribales et ont accès à des zones où même les Nations Unies et d’autres organisations n’ont pas accès.

Il est difficile de se déplacer au Yémen, où le réseau terroriste Al-Qaïda est l’un des acteurs les plus dangereux. Cette menace n’empêche pas l’avancement de l’oeuvre de Dieu dans ce pays.

«Bien qu’elle soit considérée comme une région particulièrement fermée, un réveil spirituel a lieu», a déclaré le responsable de projet au Moyen-Orient de l’Aide aux Eglises dans le Monde. Il a vécu longtemps en tant qu’agent d’aide au développement au Moyen-Orient.

«Le Yémen est une nation fascinante. D’un point de vue géographique c’est pour moi la Suisse de l’Arabie et en même temps c’est l’Orient pur, pittoresque comme ‘Les Mille-et-une nuits’. D’autre part, un Islam très conservateur est profondément enraciné.»

Le Yémen est moitié chiite et moitié sunnite. L’Arabie saoudite s’efforce depuis longtemps à déstabiliser le Yémen pour empêcher que la milice chiite Huthi ne reçoive un soutien populaire croissant dans ce pays.

Selon l’Aide aux Eglises dans le Monde, le Yémen est le pays qui compte le plus grand nombre de chrétiens indigènes de toute la péninsule arabique comprenant l’Arabie saoudite, le Koweït, les Émirats arabes unis, le Qatar et l’Oman. Ces chrétiens sont « courageux et très actifs », dit le chef de projet de l’AEM.

Le Yémen était autrefois un pays chrétien. Malheureusement, les chrétiens yéménites sont largement oubliés et abandonnés par l’Occident. Depuis mars 2015, une coalition sunnite dirigée par l’Arabie saoudite bombarde le Yémen. «Les hôpitaux et les écoles sont rasés jusqu’au sol. Après seulement cinq mois de guerre, le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), Peter Maurer, a déclaré que les choses étaient pires au Yémen qu’en Syrie après cinq ans de guerre. Aujourd’hui, 85 pour cent de la population (plus de 23 millions de personnes) souffrent de la faim, contre 78 pour cent en Syrie (plus de 13 millions)».

Bien que la coalition saoudienne parle de lutte contre le terrorisme, tous ceux qui ne sont pas strictement sunnites sont persécutés. Et pourtant, l’église clandestine arabe s’accroît et s’est multipliée depuis le début de la guerre. Plusieurs milliers de chrétiens ont rendu leur foi publique. «Tu dois faire attention, et tu seras chassé. Un de mes meilleurs amis a été tué avec une Kalachnikov. Il était l’un des leaders chrétiens du pays.»

Le chef de projet de l’Aide aux Eglises dans le Monde contacte des gens du Yémen presque tous les jours. «La frustration avec l’Islam est grande», d’autant plus que la mère patrie de l’Islam, l’Arabie Saoudite, largue régulièrement des bombes. Mais «Les églises souterraines continuent de grandir, il y a des baptêmes régulièrement.»

L’Aide aux Eglises dans le Monde soutient les chrétiens du Yémen pour qu’ils puissent mettre en œuvre des programmes d’aide d’urgence. Environ 18 000 personnes reçoivent régulièrement l’essentiel pour vivre. Parmi les équipes d’aide d’urgence, on trouve des personnes très bien formées, des cheikhs et des chefs de tribus devenus chrétiens. Ils relient les chrétiens locaux au-delà des frontières tribales.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter