Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Faire des disciples est un choix réfléchi

« Jésus, s’étant approché, leur parla ainsi : Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. » (Matthieu 28:18-20)

LA VISION DU LEADER 

Le mot « envoyé » et ses dérivés sont souvent employés dans l’Ancien comme dans le Nouveau Testaments. Jean écrivit concernant Jean-Baptiste : « Il y eut un homme envoyé de Dieu » (Jean 1 : 6). Jésus a dit : « Comme le Père m’a envoyé, moi aussi, je vous envoie » (Jean 20 : 21). Ésaïe a affirmé : « Me voici, envoie-moi ! » (6 : 8). Quatre concepts de base forment l’acrostiche « envoyer » en rapport avec le fait de faire des disciples. Les trois premiers sont nécessaires à la réalisation du quatrième. 

CEUX QUI FORMENT DES DISCIPLES DOIVENT RECHERCHER DIEU 

Si nous voulons que Dieu nous utilise pour former des disciples, nous devons nous appliquer à le rechercher. Jérémie a écrit de la part de Dieu : « Vous me chercherez et vous me trouverez, car vous me chercherez de tout votre coeur » (Jérémie 29 : 13).

Il nous faut prendre du temps avec Dieu dans la prière et la lecture de la Bible, dans la méditation de sa Parole, et le laisser ensuite nous guider. Nous ne serons jamais en mesure d’avoir un impact pour Christ dans ce monde si nous ne prenons pas le temps de rechercher Dieu (Matthieu 6 : 33). Notre approche pratique doit refléter les désirs de Dieu plutôt que copier ce que font les autres. Être responsable dans l’Église ne nous dispense pas de prendre du temps avec Dieu, mais en fait d’autant plus une priorité.

Dawson Trotman, fondateur des Navigateurs, un vaste programme d’évangélisation et de formation de disciples, a dit : « Une des causes de la stérilité spirituelle est le manque de communion avec le Dieu vivant ». Le monde est fatigué d’entendre des gens qui prétendent être des leaders chrétiens mais vivent sans être transformés ni dirigés par Dieu. Avant d’adopter telle ou telle approche pratique pour faire des disciples, assurez-vous que vous avez pris du temps devant Dieu à rechercher sa direction.

CEUX QUI FORMENT DES DISCIPLES DOIVENT ÉVANGÉLISER

Jésus a dit quand il nous a laissé son ordre de mission : « Allez… et faites des disciples » (Matthieu 28 : 19). Le livre des Actes nous relate le résultat du témoignage rendu à l’Évangile ici et là par les disciples : « En ce jour-là, furent ajoutées environ trois mille âmes… Le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés… Avec une grande puissance les apôtres rendaient témoignage de la résurrection du Seigneur Jésus » (Actes 2 : 41,47 ; 4 : 33).

Nous serons ses témoins, dit Jésus, si nous nous laissons revêtir du Saint-Esprit (Actes 1 : 8). Le Saint-Esprit nous rend ainsi capables de nous reproduire par l’évangélisation. Une telle action nécessite des chrétiens remplis du Saint-Esprit. David Barrett, statisticien, a dit ceci : « Quatre-vingt pour cent des gens qui viennent à Christ dans le monde aujourd’hui le font parmi les pentecôtistes et les charismatiques ».

Avant que nous puissions faire de quelqu’un un disciple, il lui faut venir à la connaissance de Christ. Un programme de formation de disciple qui n’inclut pas l’évangélisation est voué à l’échec dès le départ. Il faut devenir chrétien avant de pouvoir être façonné à l’image de Christ.

CEUX QUI FORMENT DES DISCIPLES DOIVENT NOURRIR LES NOUVEAU-NÉS

Les enfants ont besoin de l’aide des adultes. Dans la plupart des pays, les parents qui abandonnent leurs enfants sont jetés en prison. Pourquoi ? Parce que la société reconnaît les exigences et la responsabilité qui accompagnent le fait d’avoir des enfants.

Il en est de même des enfants spirituels. Quand les gens viennent à Christ, ils deviennent de nouvelles créatures, c’est-à-dire des bébés spirituels. Paul disait que nous devrions être comme une mère qui prend soin de ses enfants ou un père qui éduque son fils (1 Thessaloniciens 2 : 7-12). Il est tragique de voir que bien des gens sont amenés à Christ, puis abandonnés par leurs parents spirituels et l’église.

Troman a dit : « Vous pouvez amener une âme à Christ en vingt minutes, mais il faut de vingt semaines à plusieurs années pour l’amener sur le chemin qui mène à la maturité spirituelle. » Nous devons donc veiller à apporter un enseignement adapté aux nouveaux convertis dans notre programme de formation de disciples.

CEUX QUI FORMENT DES DISCIPLES DOIVENT PRENDRE SOIN DES DISCIPLES

 William Barclay a écrit : « Dans la vie d’un homme, il y a deux grands moments : l’instant où il naît, et l’instant où il découvre pourquoi il est né. » Former des disciples consiste à aider les gens à découvrir pourquoi ils sont nés.

Le grand ordre de mission du Seigneur ne laisse aucun doute quant au fait que Jésus voulait que ses disciples soient des enseignants. L’Église primitive a travaillé activement à accomplir sa mission ; c’est ainsi que les disciples « persévéraient dans l’enseignement des apôtres » (Actes 2 : 42). Ils furent si efficaces que le Sanhédrin les a accusés d’enseigner les gens et de proclamer la résurrection de Jésus d’entre les morts (Actes 4 : 2).

À mes yeux, le plus grand besoin dans l’Église d’aujourd’hui est de développer des chrétiens qui ont de la profondeur spirituelle ; qui savent prier, dont les pensées sont remplies des pensées de Christ, qui ont la passion des perdus, et qui reflètent Christ dans leurs relations et leurs actions. Former des disciples produira des chrétiens profonds, mais cela n’ira pas sans des leaders visionnaires.

Un des outils les plus efficaces pour faire des disciples et développer des ministères qui y contribuent est certainement l’enseignement. En abordant les textes qui traitent de la vie du disciple, les pasteurs peuvent sensibiliser leur assemblée à la nécessité de former des disciples. Utilisez des illustrations et des témoignages. Communiquez la vision et la passion régulièrement et en des termes concrets. Si le leader d’une entreprise ne partage pas sa vision au moins toutes les trois semaines, les gens diront de lui qu’il n’a pas de vision. Combien cela est encore plus vrai d’un pasteur. Si la vision de former des disciples n’est pas communiquée au moins toutes les trois semaines, les gens ne considèreront sûrement pas cela comme étant important. 

L’ATTITUDE DU LEADER 

Former des disciples provoque souvent une tension entre le mysticisme spirituel et une programmation spirituelle. Certains pensent que cela relève d’une expérience mystique sur laquelle le leader n’a que peu ou pas de contrôle. D’autres vont à l’extrême opposé et considèrent que si l’on adopte le bon programme et le bon système de formation, nous produirons automatiquement des disciples. La vérité se trouve quelque part entre ces deux extrêmes. Un disciple n’est pas le résultat automatique d’un programme, mais la preuve est faite que très peu d’églises produisent des disciples matures sans un programme bien étudié.

L’APPROCHE DU LEADER

Pour qu’une église puisse être efficace dans la formation de disciples, il est impératif d’utiliser des systèmes multiples et variés afin de répondre aux besoins différents selon le contexte et le mode de vie.

1. Utilisez les réunions régulières de l’église pour former des disciples. Par exemple, dans notre église, nous avons récemment adapté le matériel de Rick Warren intitulé « Découvrir la maturité spirituelle » en l’utilisant pendant six réunions du dimanche soir. Résultat : 156 personnes ont signé des cartes d’engagement par lesquelles ils ont signifié qu’ils se consacraient à : (1) Prendre chaque jour un temps avec Dieu (lecture biblique et prière), (2) Donner leur dîme à Dieu (c’est- à-dire les premiers dix pourcent de leurs revenus), et (3) Participer régulièrement à une activité de semaine (réunion d’enseignement ou petit groupe). Nous étudions actuellement le livre de Bill Hybels « Devenir un chrétien contagieux » dans nos réunions du dimanche soir. J’ai également beaucoup utilisé le matériel des Navigateurs pour les jeunes comme pour les adultes.

2. Utilisez les réunions de semaine pour former des disciples. Divers matériels existent permettant d’aborder de façon systématique, entre autres, l’église et son ministère, connaître la Bible, comprendre la doctrine biblique. De plus, vous pouvez inclure des cours pratiques sur bien des sujets tels que : comment partager sa foi, comment prier efficacement, et comment avoir un rendez-vous quotidien avec Dieu.

3. Utilisez de petits groupes pour faire des disciples. Certaines églises utilisent essentiellement les petits groupes pour l’évangélisation et la communion, mais ils peuvent aussi s’avérer très efficaces pour la formation de disciples. Tout un éventail de matériel est disponible dans ce but. Évitez le danger d’un groupe qui se replie sur lui-même en limitant la durée de ce groupe à une période donnée.

4. Utilisez les relations personnelles pour faire des disciples. Cela permet une approche d’autant plus personnalisée, ce qui a bien des avantages. Il a été dit que l’on apprend plus en enseignant qu’en écoutant. Ce type de relation permet d’impliquer davantage de personnes, ce qui donne à beaucoup l’occasion de grandir ensemble. 5. Incorporez la formation de disciples dans des contextes non-traditionnels. Le mercredi midi, nous avons actuellement un cours sur la gestion de la santé qui contient aussi un élément de formation de disciples avec chaque semaine des versets à apprendre, des lectures bibliques, la prière et un journal personnel à tenir.

La clé pour faire des disciples est d’avoir une stratégie qui conduit constamment les gens à approfondir leur croissance spirituelle : le non-chrétien goûte le salut et devient membre de l’église ; le nouveau membre grandit en maturité spirituelle ; celui qui est plus mature va s’impliquer davantage dans le ministère ; et ceux qui sont dans le ministère vont se reproduire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case