Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un pasteur chinois éclate en chants de louange à sa libération de prison

Yang Hua, un pasteur chinois emprisonné pour sa foi pendant deux ans et demi a été libéré le 19 juin dernier. A sa sortie, malgré cette dure épreuve, la torture et amoindri dans sa santé, il a éclaté en chants de louange a témoigné sa femme.

C’est en décembre 2015, que le pasteur Li Guozhi, également connu sous le nom de Yang Hua, a été interpellé par les autorités dans son église. Ce responsable de la Living Stone Church, une grande église souterraine de la province chinoise du Guizhou, ainsi qu’un autre dirigeant, le pasteur Su Tianfu, ont été accusés de « divulguer intentionnellement des secrets d’Etat » et de collecter des dons « illégaux » ont ensuite été arrêtés.

Suite à cette arrestation, une longue période a suivi pendant laquelle les motifs d’accusation ont été remaniés à plusieurs reprises, et Yang Hua a été torturé par ses procureurs afin d’obtenir des aveux. C’est finalement le 5 janvier 2017 qui les autorités ont déclaré Yang Hua coupable (sur des preuves montées de toutes pièces) et l’ont condamné à deux ans et demi de prison.

 » Alors qu’il était en prison, Yang a contracté une vascularite et a dû être hospitalisé après que des soins médicaux inadéquats en prison l’aient rendu incapable de marcher. Il a été temporairement transféré dans un autre centre de détention et autorisé à récupérer. Il a également contracté le diabète  » a rapporté ChinaAid, une organisation de défense de droits de l’homme en Chine.

Yang Hua a finalement été libéré le 19 juin dernier, et a éclaté en chants de louange après sa libération, a déclaré sa femme, Wang Hongwu à ChinaAid :

« Même si mon mari a connu le malheur, sa foi est intacte »

Selon Mervyn Thomas de la société britannique Solidarity Worldwide, les fausses accusations portées contre les pasteurs font partie de la stratégie du gouvernement pour arrêter la propagation de l’évangile :

« Nous sommes extrêmement préoccupés de l’oppression par les autorités des communautés religieuses indépendantes en Chine, en particulier le recours à la détention arbitraire et à la torture pour faire pression sur les chefs religieux pour qu’ils cessent leurs activités », a déclaré ce responsable.

Bob Fu, fondateur et président de ChinaAid, dénonce également l’augmentation de la persécution des chrétiens en Chine ces derniers mois, au point d’avoir « atteint le plus haut niveau depuis la fin de la Révolution culturelle« .

 » Rien que pour les chrétiens, nous avons enregistré, l’année dernière, la persécution de 1 265 églises, avec un nombre de personnes persécutées s’élevant à plus de 223 000. Et ce n’est que la pointe de l’iceberg », a déclaré M. Fu. « En 2016, il y avait 762 cas de persécution, selon notre documentation, avec le nombre de personnes persécutées 48 000. C’est presque cinq fois plus « .

Étiquettes:

Chrétiens

Yang Hua

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter