Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La justification par la foi

La justification est un acte juridique par lequel Dieu, le juge de la terre entière (Genèse 18:25), déclare que le pécheur qui croit en Jésus est devenu juste et acceptable devant Lui, parce que Christ a porté son péché sur la croix, ayant été « fait justice » en sa faveur (1 Corinthiens 1:30).

Le verbe « justifier » signifie « acquitter » ou « déclarer juste ». Il a pour antonymes « déclarer coupable », « condamner » (Deutéronome 25:1; Proverbes 17:15; Matthieu 12:37), et « accuser » dans un procès (Romains 8:33).

Dieu est législateur et juge

Dieu se présente en effet comme législateur et juge. Dès la création, il donne sa loi à l’homme, assortie d’un article pénal, prévoyant la mort pour le transgresseur (Genèse 2:16). Suite à la transgression, il prononce le verdict de condamnation (Genèse 3:17). Lorsqu’il conclut alliance avec Israël, il lui donne sa loi, qui est assortie de sanctions (Exode 20:5, 7, 12; Lévitique 26; Deutéronome 28), puis on le voit exercer ses jugements en exécutant ces sanctions tout au long de l’histoire d’Israël. Mais Israël n’est à cet égard qu’un cas particulier. Car Dieu est le juge de toute la terre (Genèse 18:25) et les prophètes prononcent en son nom des oracles de jugement contre toutes les nations. Les prophètes insistent sur le fait que Dieu tient des comptes et ne laisse pas le péché impuni (Osée 8:13; Amos 8:7).

L’idée d’un jugement suite à la résurrection est présupposée par Daniel 12:2 pour être ensuite développée dans le Nouveau Testament, qui reprend aussi parfois l’image du procès (Matthieu 25:31-46; Romains 2:6,16 ; 2 Thessaloniciens 1:6; Apocalypse 20:11). Selon ces textes, il y a alors deux issues possibles pour les individus: la vie éternelle ou le châtiment éternel. Il est donc clair que les relations entre l’homme et Dieu ont un aspect juridique.

Dans ce cadre, la justification est un verdict que Dieu porte sur l’homme en tant que juge, verdict selon lequel l’homme a satisfait aux obligations de la loi divine ou verdict d’acquittement.

La nature de la justification

« Justification » est un terme juridique utilisé à propos du verdict d’un juge dans un procès; c’est le fait de déclarer innocent un accusé. La justification est l’acte de Dieu par lequel il pardonne les péchés du croyant en le considérant comme juste, et ceci gratuitement, par sa grâce, au moyen de sa foi en Christ, non à cause de ses bonnes oeuvres mais à cause de la rédemption que Jésus a obtenue en sa faveur (Romains 3:23 ; 4:5-6 ; 5:18).

Paul dit que l’Evangile révèle la justice de Dieu (Romains 1:17). Dieu donne sa justice aux pécheurs qui croient en Jésus (Romains 5:17). Il fait preuve d’équité à la fois en jugeant les pécheurs et en leur accordant le salut par un moyen qui satisfait son exigence de justice.

Le fondement de la justification

« Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu ; et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ. » (Romains 3:23-24)

En Romains, la présentation systématique de la justification débute par la démonstration de la culpabilité de tous les hommes (Romains 1:18-3:20). Paul conclut en effet que tous les hommes sont en situation de péché (Romains 3:9), que tous ont péché (Romains 3:23). Ils sont passibles de jugement et de condamnation à mort pour cela (Romains 2:12; 6:23).

Mais on peut être justifié en vertu de l’oeuvre libératrice de Jésus-Christ, de sa mort qui expie les péchés (Romains 3:24; 5:9, 18). Jésus est mort à la place des croyants comme leur représentant (2 Corinthiens 5:14), il a pris sur lui leur malédiction et leur condamnation à mort (Galates 3:13). Sur lui, Dieu a exécuté la condamnation qu’encourt le péché (Romains 8:3). Ainsi, il leur a obtenu la justification, ce que Paul peut exprimer en disant qu’il est devenu justification pour nous (1 Corinthiens 1:30).

Christ a été « fait péché pour nous, pour que nous devenions en lui justice de Dieu » (2 Corinthiens 5:21), ce qui signifie que Jésus-Christ a reçu à notre place le traitement que le péché mérite pour qu’en union avec lui nous obtenions le statut de juste qu’il a lui-même. La mort de Jésus permet donc à Dieu de justifier des impies (Romains 4:5; 5:16) sans manquer aux exigences de la justice. Au contraire, parce que Christ s’est substitué aux coupables, les exigences de la justice sont satisfaites.

Les moyens de la justification

Parce que tous ont péché, tous sont condamnés ; personne ne peut être justifié par l’observation de la loi de Dieu (Romains 3:9). Mais Dieu déclare justes les pécheurs en prenant appui sur le fait que Jésus-Christ a satisfait aux exigences de la loi de Dieu (Romains 3:21 ; 5:9).

Les croyants sont déclarés « justes » parce que Dieu accepte qu’ils aient le même statut que le Christ ; en d’autres termes, Dieu traite les croyants selon les mérites de Christ (Galates 2:17). Ils sont justifiés non en vertu d’un faux jugement qui prétendrait qu’ils ont personnellement obéi à la loi, mais par une sentence juste qui les identifie à Celui qui a accompli la loi à leur place. Ainsi, en acceptant les pécheurs sur la base de l’obéissance et de la mort du Christ, Dieu continue d’agir en accord avec sa justice.

C’est par la foi que les chrétiens sont déclarés justes par Dieu. Paul ne considère pas la foi comme le fondement de la justification, car croire deviendrait alors une oeuvre que Dieu considérerait comme un mérite et la justification ne dépendrait plus de la seule grâce de Dieu (Romains 4:5,16 ; 11:6). Comme pour Abraham, la foi est la pleine confiance en la promesse de Dieu par laquelle le croyant saisit la justification qui lui est déjà offerte (Romains 4:18).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter