Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Les habitants d’un village entier d’Asie du Sud touchés par l’Évangile

Malgré les menaces de mort de terroristes, les actes maléfiques des sorciers, le travail mené pendant près de deux ans par deux missionnaires de l’organisation Bibles for Mideast dans une région reculée de l’Asie du Sud a porté ses fruits et plusieurs habitants ont accepté de suivre Jésus. Pourtant, l’opposition a été très vive.

Une équipe de 7 missionnaires de Bibles for Mideast, dont le pasteur Paul, les pasteurs Haneef et James Irshad et quatre autres chrétiens de cette organisation a décidé récemment de rencontrer la petite église née dans les régions reculées d’Asie du Sud. Apprenant l’opposition que vivait ces nouveaux chrétiens (menaces de mort de la part de terroristes et tentative d’intimidation de la part de sorciers), ces missionnaires ont déclaré une période de cinq jours de jeûne et de prière.

Alors que les 7 missionnaires s’engageaient dans un voyage de deux jours éprouvant pour rejoindre les chrétiens de cette région boisée de l’Asie du Sud, rien ne leur a été épargné. Accompagné d’un garde forestier chrétien, ils ont dû affronter, outre des routes accidentées et des sentiers quasi-inaccessibles à la plupart des véhicules, des pluies torrentielles accompagnées de tonnerre et d’éclairs.

Contraints de s’arrêter, il avait été décidé que certains des croyants habitants la colline iraient rejoindre les 7 missionnaires pour les guider jusqu’à leur domicile. Cependant, aux premiers problèmes surgit bientôt un nouvel obstacle : un glissement de terrain empêchant les missionnaires et croyants de descendre les collines pour rejoindre les visiteurs.

« Nos missionnaires et croyants ne pouvaient pas descendre des collines », explique le pasteur Paul. Ils pensaient qu’ils pourraient devoir avorter la mission.

« Mais cette nuit-là nous avons prié jusqu’à ce que la pluie s’arrête finalement vers deux heures du matin. Puis, finalement, nous sommes allés au lit. »

Environ trois heures plus tard, les hommes se sont réveillés en entendant frapper à leur porte. Ils s’ouvrirent, stupéfaits de voir les «missionnaires du sommet des collines» ainsi que les nouveaux convertis qui attendaient de les emmener en haut de la colline ! Après des heures de marche pénibles, les chrétiens ont finalement atteint le sommet à dix heures du matin

« Physiquement, nous étions tous fatigués, mais spirituellement, nous étions fortifiés », rapporte le pasteur Paul.

Même si en raison de la fatigue, une partie du programme a été changé, certaines réunions de prière et de jeûne se sont tenues dans le village comme prévu.

« Quelqu’un a amené un homme sourd et muet au rassemblement, et tous se sont joints à lui pour prier pour lui. Après le service, il s’est agenouillé devant le Seigneur Jésus et devant moi. J’ai mis mes mains sur sa tête et j’ai prié. Alors que je priais, il a soudainement déclaré : « Louez le Seigneur Jésus et alléluia ! » Puis il a dit qu’il pouvait entendre! « 

Les nouvelles se sont répandues rapidement et cette après-midi-là, toutes les maisons de la région ont ouvert leurs portes aux missionnaires et à leur message. Beaucoup d’autres ont assisté à la réunion du soir.

Des terroristes communistes qui avaient une forte influence dans cette région étaient bien décidés à détruire l’église et les chrétiens pendant les réunions, mais Dieu a utilisé les glissement de terrain pour enterrer et emporter totalement la collection de mines anti-personelles que les terroristes comptaient utiliser contre les croyants en Jésus-Christ.

Choqués de leur perte soudaine, les terroristes ont pourtant continué à envoyer les militants pour espionner les réunions du soir de l’église.

Le troisième soir, l’un des terroristes communistes a marché sans le savoir sur l’une des mines qu’un de ses camarades avaient caché près de l’une des maisons d’un villageois.

Gravement blessé, il n’avait aucune chance de se rendre à temps à l’hôpital pour être sauvé. Les croyants qui ont assisté à l’explosion ont alors dit aux militants de l’emmener au « centre de l’Evangile » pour la prière.

Même s’ils ont refusé au début, ils ont fini par céder sur l’insistance des habitants du village.

« Nous avons partagé l’Évangile et avons prié pour lui », explique le pasteur Paul. « Aussitôt, notre Seigneur a déversé son pouvoir de guérison et l’a restauré. Il connaissait le pouvoir de la prière et a accepté Jésus-Christ comme son sauveur personnel et Seigneur. « 

Ses amis, maintenant totalement libre de leurs craintes, lui ont emboîté le pas. Ils ont ensuite averti les croyants des nombreuses autres mines qu’ils avaient placées tout autour de la salle de prière. Après que tout le groupe ait prié ensemble, les anciens terroristes sont sortis et, guidé par leur camarade guéri, ont localisé et enlevé toutes les mines cachées.

Le quatrième jour, la plupart des villageois ont assisté au culte. De nombreux villageois ont confessé leur foi en Jésus et l’ont accepté comme sauveur personnel. Cet après-midi, l’équipe a visité toutes les maisons du village qui n’avaient pas encore été visitées, dont celle qui  appartenait à une sorcière qui pratiquait des rites occultes. Après être rentrés dans cette demeure, les missionnaires ont partagé leurs témoignages et le message de l’Évangile en précisant que toutes les louanges doivent être adressées au seul et unique Créateur et Sauveur, Jésus-Christ.

« Il est descendu du ciel, a souffert, a été crucifié sur la croix du Calvaire et est mort pour nos péchés ». « Le troisième jour, il y a environ 2000 ans, il est ressuscité d’entre les morts et vit toujours pour nous. » En Lui nous avons le salut et la vie éternelle, Acceptez-le comme votre Sauveur.  »

Dans un premier temps, comme s’y attendait le pasteur Paul, elle a refusé la Bonne Nouvelle du salut, prononçant des paroles de malédictions sur les missionnaires. Mais après cette visite, elle a perdu la paix et ne pouvait plus dormir la nuit.

Alors qu’elle voulait encore pratiquer un rituel occulte avec une idole, cette idole s’est soudainement briser en mille morceau devant elle.

Dans une terreur absolue, elle courut pour trouver les pasteurs, qui étaient en prière avec les croyants lors de leur réunion du soir. « Elle se précipita parmi eux et se prosterna devant nous », se souvient le pasteur Paul.

Alors qu’elle tremblait de peur sur le sol, plusieurs chrétiennes se rassemblèrent autour d’elle et l’aidèrent à se relever, elle leur expliqua tout ce qui s’était passé et les pria de prier pour elle.

«Nous avons de nouveau partagé l’Évangile et elle a accepté Jésus-Christ comme son Seigneur et Sauveur», dit le pasteur Paul, «après cela, elle n’est pas allée chez elle à cause de la peur, mais elle est restée avec nous. Le cinquième soir, le groupe a organisé une grande cérémonie de baptême, baptisant beaucoup de gens, puis ils ont tout participé au repas du Seigneur.

Les 7 missionnaires sont ensuite rentrés chez eux, remplis de joie.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter