Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

L’épouse d’un musulman prie Jésus en secret pendant le Ramadan

Alors que les musulmans du monde entier sont à l’aube de leur troisième semaine de Ramadan qui s’achèvera vers le 14 juin, les conversions de l’islam au christianisme sont de plus en plus nombreuses… mais toujours aussi dangereuses, le prix à payer restant très élevé.

L’histoire d’Hadija *, une jeune-femme du Turkménistan, n’est qu’un exemple parmi d’autres du risque que prennent chaque jour les musulmans convertis au christianisme. Hadija, une professionnelle de la santé dans son village mariée à un musulman pieux, était forcée par ce dernier à prier et jeûner pendant le Ramadan

Dans son esprit, en effet, il gagnerait plus de faveur aux yeux d’Allah s’il pouvait enseigner à sa femme comment être une «bonne musulmane».

Sachant qu’Hadija était opprimée par son époux, une amie chrétienne est venue lui rendre visite pendant le Ramadan l’année dernière et a partagé sa foi et l’évangile avec son amie blessée. Au cours de ces rencontres, Hadija a appris par son amie qu’elle pouvait prier n’importe quand au nom de Jésus et que Dieu l’entendrait et lui répondrait.

« C’était une révélation tellement incroyable », dit Hadija, « que mon Grand Dieu et mon Créateur pouvaient me parler ! Cela m’a profondément touché. « 

Mais quel était la prochaine étape ? Hadija vivait toujours avec un mari qui la forçait à participer à des rituels musulmans. Cette oppression n’avait fait qu’augmenter avec le Ramadan.

Hadija savait que faire une confession publique de sa toute nouvelle foi chrétienne était une décision qui pouvait lui coûter la vie. « Mon mari m’aurait tué si je me convertissais », dit-elle.

Alors, lorsque la prochaine heure de prière arriva, Hadija décida ce qu’elle allait faire. Faisant le geste de répandre la natte par terre et de s’agenouiller seule dans la pièce pour faire ses prières, elle pris le Nouveau Testament et commença à lire la Bible.

Soudain, son mari rentra. Hadija ne put que cacher le livre dans sa longue robe. Hadija continua à faire semblant de dire des prières musulmanes, mais dès la sortie de ce dernier, elle pria au nom de Jésus.

« Maintenant, je prie au nom de Jésus tous les jours », dit-elle doucement mais joyeusement. « J’ai détesté les prières musulmanes car elles étaient toujours quelque chose que j’étais obligée de faire. Maintenant j’aime tellement prier et le faire n’importe quand et partout. Il guérit mon cœur et me remplit d’amour pour les autres. « 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case