Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le #PrayForParis, partagé 6,7 millions de fois, agace…

De nombreuses voix s’élèvent contre l’utilisation du hashtag #PrayForParis dans le monde entier pour déclarer la solidarité face aux attentats de Paris du 13 novembre 2015 qui a fait 129 morts et 352 blessés, dont 99 dans une urgence absolue. Cet élan de prière suscité par l’horreur du drame, qui laisse sans mot, et particulièrement le #PrayForParis agace de plus en plus d’internautes mais aussi Joann Sfar, un dessinateur et scénariste de bande dessinée à Charlie Hebdo.

Face au carnage, le monde entier s’est soudain figé dans une attitude de solidarité et de prières pour la France et Paris. Les manifestations de solidarité sont nombreuses. A un endroit, un concert, un match de basket qui débute par la marseillaise, là-bas, un monument célèbre paré des couleurs du drapeau français. Au delà des frontières, des lieux de recueillements ont été installés. Face à l’insoutenable, le monde s’est tenu ensemble pour proclamer sa solidarité.

Une des premières réactions apparues très tôt face aux attentats sur les réseaux sociaux a été d’utiliser le hashtag #PrayForParis. Vers minuit, dans la nuit du vendredi au samedi, le hashtag accompagnait plus de 17000 tweets par minutes. Vers 7 heures du matin samedi, #PrayForParis avait été partagé plus de 3 millions de fois (6,7 millions de fois dans la journée).

Pourtant, certaines voix se font entendre pour demander d’arrêter d’utiliser ce hashtag. Un utilisateur de twitter écrivait qu’il fallait ne plus s’en servir parce que le #PrayForParis avait été créé par des intégristes chrétiens catholiques. De son côté, dans une série de dessins publiés dans le magazine Charlie Hebdo qui a été frappé au coeur en début d’année par une attaque terroriste, le scénariste et dessinateur Joann Staf a demandé de cesser d’utiliser le hashtag demandant de prier pour la capitale française.

Un de ses dessins, écrit en anglais dont nous donnons ici la version originale commente ainsi #PrayForParis :

« Friends for the whole world, thank you for #PrayForParis, but we don’t need more religion. Our faith goes to music ! Kisses ! Life ! Champagne and joy ! #Paris is about life. » (Amis du monde entier, merci pour #PrayForParis, mais nous n’avons pas besoin de plus de religion. Notre foi s’appuie sur la musique ! Les baisers ! La vie ! Le champagne et la joie ! #Paris parle de la vie)

A travers son dessin, Joann Staf a voulu lancer un appel à la joie de vivre au lieu d’un appel à la prière, déclarant que les personnes qui étaient mortes dans l’attentat étaient à l’extérieur pour vivre, boire et chanter. Sur une autre caricature, on pouvait lire :

« Les gens qui sont morts ce soir étaient dehors pour vivre, boire et chanter. Ils ne savaient pas qu’on leur avait déclaré la guerre ».

Cette affirmation n’est pas sans rappeler la sagesse qu’on retrouve dans ecclésiaste 2 v 24 qui rappelle que tout vient de Dieu :

« Il n’y a de bonheur pour l’homme qu’à manger et à boire, et à faire jouir son âme du bien-être, au milieu de son travail; mais j’ai vu que cela aussi vient de la main de Dieu. Qui, en effet, peut manger et jouir, si ce n’est moi ? Car il donne à l’homme qui lui est agréable la sagesse, la science et la joie ; mais il donne au pécheur le soin de recueillir et d’amasser, afin de donner à celui qui est agréable à Dieu. C’est encore là une vanité et la poursuite du vent. »

Que reste-t-il à l’homme sans l’espérance de la résurrection et d’une vie avec Christ sinon de déclarer :

 » Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons » (1 Corinthiens 15 v 32)

Étiquettes:

#PrayForParis

Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter