Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

L’Etat islamique exécute trois prisonniers en les faisant exploser

Lundi après-midi, l’État islamique a exécuté trois prisonniers en les faisant exploser après les avoir attaché à des colonnes antiques du site archéologique de Palmyre, à quelques kilomètres de la ville. Ces meurtres perpétrés selon une nouvelle méthode épouvantable initiée par le groupe terroriste armé viseraient principalement à attirer l’attention des médias sur eux mais aussi à continuer à détruire systématiquement le patrimoine de la cité antique de Palmyre.

Cette exécution survient quelques jours après  peu de temps après le meurtre d’un jeune Syrien de 19 ans, écrasé volontairement sous les roues d’un char par l’un des militants du groupe.

Selon Rami Abdel Rahman, le chef de l’Observatoire syrien pour les droits de l’homme, l’exécution s’est produite sans témoin et les résidents locaux n’ont pas été informés de l’identité des personnes exécutées ni de pourquoi elles l’avaient été. Les militants islamiques, après avoir capturé les trois hommes, les ont attaché aux colonnes avant de les faire exploser :

« Il n’y avait personne pour voir l’exécution. Les colonnes ont été détruites et l’État islamique a empêché quiconque de se diriger vers le site. »

La ville de Palmyre, tombée entre les mains des militants de l’État islamique au mois de mais a été ravagée par le groupe islamique puisque de nombreux objets anciens de la ville et des sites historiques, et notamment les temples de Bel et Baal Shamin ainsi que plusieurs tours funéraires ont été détruite.

Selon Mohammed Al-Ayed, un habitant de Palmyre, les colonnes soufflés dans l’explosion survenue lundi appartenaient au patrimoine archéologique de la ville.

Selon lui, l’État islamique vise principalement à créer une situation permettant d’attirer l’attention des médias :

«L’État islamique fait cela à l’attention des médias, afin qu’ils déclarent que ce groupe est le plus crapuleux qui soit, et ainsi obtenir l’attention des gens »

L’ancien grand amphithéâtre de Palmyre aurait déjà servi comme arène d »exécution pour le groupe terroriste puisque vingt-cinq soldats syriens auraient été  abattus récemment par un enfant du groupe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter