Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Inondations en Caroline du Sud : ils se cramponnent à une croix et survivent !

Pendant les inondations qui ont frappé la Caroline du Sud autour du week-end dernier, faisant 17 morts, une femme qui se rendait à l’église et son petit-fils venu la secourir ont survécu à la montée rapide des eaux en se cramponnant pendant cinq heures durant à une croix d’une église avant que les équipes de secours ne parviennent à les atteindre.

En début octobre en Caroline du Sud, il est tombé plus de 50 cm d’eau en quarante-huit heures, privant des dizaines de milliers d’américains d’électricité et d’eau potable. A cause d’une masse d’air tropicale chargée d’humidité, des pluies diluviennes se sont abattues sur cette région, brisant plusieurs digues de retenues d’eau des rivières et des lacs situés dans la ville de Columbia, détruisant également de nombreuses maisons et des structures d’entreprises. Près de 500 routes et des ponts ont dû être fermés. Selon le gouverneur de cet État, Nikki Haley, près de neuf personnes ont perdu la vie au cours de cette catastrophe naturelle.

Une habitante chrétienne de cette région, Clara Gantt, qui aurait pu faire partie des victimes, a voulu rendre gloire à Dieu pour le secours qu’Il lui a accordé alors qu’elle était prise dans les inondations.

Alors qu’elle se rendait à son église à Irmo dimanche dernier, les précipitations torrentielles qui se sont abattues soudainement lui ont fait perdre le contrôle de son véhicule sur une nappe d’eau couvrant la route et son moteur a finalement calé. Les eaux puissantes qui se déversaient sur la route ont soudainement poussé la voiture de Clara Gantt dans un champ situé à proximité d’une petite église. Après avoir tenté en vain d’appeler les secours, elle est finalement parvenue à joindre sa famille, et son petit-fils, Travis Catching, est arrivé avec un harnais et une corde pour la secourir.

Alors que l’eau menaçait d’envahir toute la voiture, le jeune-homme a finalement trouvé la force de surmonter la pression de l’eau pour parvenir à ouvrir la porte de la voiture :

«Je ne vois pas comment j’ai fait. C’est la chose la plus difficile que n’ai jamais fait dans ma vie»

Parvenant à s’extirper de la voiture, Clara Gantt et son petit fils se sont alors accrochés, en attendant les secours,  à une croix rouge vif située sur la propriété d’une église qui se trouvait à proximité de sa voiture tombée en panne :

« Ma voiture était arrêtée juste derrière une immense croix rouge. Après être sortie de la voiture, je me suis cramponnée à la croix. Je me suis accrochée littéralement à la croix » a encore affirmé cette grand-mère chrétienne.

Pendant près de quatre heures, Clara Gantt et son petit-fils ont attendu les secours, mais sans succès au point que Travis Catching ait téléphoné à sa femme pour lui dire adieu, ne sachant pas s’ils allaient survivre :

« Je pensais vraiment que c’était la dernière fois que je lui parlais. Je pensais que c’était la dernière fois que je l’avais entendre sa voix. C’est le coup de téléphone le plus difficile qui je n’ai jamais passé. Je lui ai dit que je l’aimais, et que je ne savais pas ce qui allait se passer ».

Il a aussi pu donner quelques indications sur l’endroit où il se trouvait. Les secouristes sont finalement arrivé après cinq longues heures d’attente. Clara Gantt a tout de suite été prise en charge pour une fracture de la cheville et une hypothermie, tandis que son petit-fils n’a pas été blessé.

Aujourd’hui en convalescence, Clara Gantt témoigne de la main protectrice de Dieu posée sur elle, et de la façon dont le Seigneur a conduit toute chose, voyant l’emplacement de l’église et de la croix à laquelle elle s’est accrochée comme plus qu’une simple coïncidence comme certaines personnes ont pu l’évoquer.

« Jésus est mon sauveur. […] « Cette histoire ne parle pas de moi mais de ce que Dieu a fait pour me sauver. Il a mis mes pieds sur un terrain plus élevé. »

Ce témoignage rappelle le psaume 18 dans lequel il est écrit :

« Ils m’avaient surpris au jour de ma détresse; Mais l’Éternel fut mon appui. Il m’a mis au large, Il m’a sauvé, parce qu’il m’aime…  ou encore « C’est Dieu qui me ceint de force, Et qui me conduit dans la voie droite. Il rend mes pieds semblables à ceux des biches, Et il me place sur mes lieux élevés ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter