Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Deux jeunes britanniques épousent des militants de l’État islamique

Deux des trois élèves britanniques qui ont fui leurs maisons respectives pour se rendre en Syrie au mois de février dernier viennent d’informer leurs parents en Grande-Bretagne qu’elles se sont mariées avec des djihadistes choisis pour elles par l’État islamique, diminuant leur chance de retourner un jour dans leurs familles.

Selon le Huffington Post, Shamima Begum, 15 ans, Kadiza Sultana, 16 ans et Amira Abase, 15 ans, excellentes élèves à Bethnal Green Academy, un établissement situé à l’est de Londres, ont fui la Grande-Bretagne pour se rendre en Syrie après avoir accumulé secrètement suffisamment d’argent pour acheter des billets pour faire une première étape à Istanbul.

Parvenant à éviter les services de renseignements turcs, elles ont ensuite traversé la frontière vers la Syrie. Arrivées sur place, deux des jeunes filles ont expliqué à leurs familles par téléphone et sur les réseaux sociaux qu’elles avaient choisi leurs conjoints à partir d’une liste de vingt candidats potentiels choisis par l’État islamique qu’elles avaient épousé. Elles sont désormais considérées comme des « épouses djihadistes ». Les parents des jeunes-filles ont supplié leurs enfants de revenir à la maison. Selon les avocats des familles

« Cette situation a causé beaucoup de détresse. Leurs vies sont consacrées à la Syrie, plutôt qu’à la Grande-Bretagne, […] ce qui érode considérablement l’espérance qu’elles reviendront »

Dans le cas de jeunes-filles qui disparaissent, c’est beaucoup plus difficile de les retrouver, explique un chercheur qui s’intéresse à la lutte contre le terrorisme. Il est dix fois plus difficile pour une femme de vivre sur le territoire de l’État islamique, car les femmes ne peuvent pas quitter la maison sans être escortées par un tuteur de sexe masculin a t-il encore affirmé.

Le commandant Richard Walton de la lutte contre le terrorisme de l’unité de Scotland Yard, a quant à lui exprimé sa préoccupation à propos de l’exode des jeunes filles et des jeunes femmes dans le califat de l’État islamique :

« Nous sommes préoccupés par le nombre de jeunes-filles et de jeunes femmes qui ont ou ont l’intention de se rendre dans la partie de la Syrie qui est contrôlée par le groupe terroriste qui se fait appeler État islamique. »

Selon le commandant Walton, le territoire de l’État islamique est un endroit extrêmement dangereux où les femmes sont empêchées de sortir de leurs maisons ou si elles ont le droit de sortir, elles doivent nécessairement être accompagnées par un tuteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter