Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Six chrétiens meurent dans une attaque d’une église au Nigeria

Après une semaine déjà meurtrière où les insurgés de Boko Haram auraient tué plus de 200 personnes, le bilan serait encore plus lourd à la fin du week-end puisqu’une attaque menée dimanche par un kamikaze dans une église dans le nord du Nigeria aurait fait six victimes supplémentaires. Cette vague de meurtres sans précédent a soulevé l’indignation au niveau international au point que le président François Hollande ait proposé de tenir un sommet avec les dirigeants régionaux pour coordonner la lutte contre ce groupe terroriste.

Le bilan est lourd : selon le Président Muhammadu Buhari et le ministère de la défense au Nigeria, ce sont près de 150 résidents Kukawa qui ont été assassinés mercredi dernier près du lac Tchad, 50 personnes qui ont été tuées à Monguno, une ville voisine de Borno, tandis que 12 hommes ont péri au cours d’une attaque menée par six kamikazes le long d’une autoroute à la périphérie de Maiduguri. Le nombre de morts aurait encore pu être plus important puisque l’armée, après avoir repoussé l’attaque de Maiduguri a récupéré une jeep bourrée d’explosifs. L’attaque de l’église qui a conduit à la mort de 6 chrétiens par un kamikaze s’est quant à elle produite à Potiskum dans l’État de Yobe.

Selon l’agent de police des relations publiques monsieur Toyin Gbadegesin, six personnes, dont le kamikaze, seraient mortes dans un attentat suicide contre l’église des chrétiens rachetés de l’Église de Dieu (Redeemed Christian Church of God) de Potiskum. Après l’explosion, qu’un homme kamikaze a fait exploser dans le lieu de culte, cinq personnes seraient immédiatement décédées, et une femme membre de l’église soignée à l’hôpital serait décédée suite à ses blessures.
D’autres blessés ont été dirigés vers différents établissements de santé dans la région.

Le kamikaze serait arrivé à proximité de l’église sur un pousse-pousse motorisé déguisé en chrétien. Il serait alors rentré dans l’Église en cours de construction vers 9 h 55 et aurait allumé ses explosifs, tuant six fidèles, dont une femme, ses deux enfants, un fidèle ainsi que le pasteur de l’église.

Un témoin a déclaré :

« Je l’ai vu entrer dans l’église et il n’a soulevé aucune suspicion. Cinq fidèles, dont trois femmes et deux hommes étaient dans l’église lorsque le kamikaze est entré et ils ont tous été tués « .

La totalité des actions meurtrières menées par Boko Haram porte donc à plus de 200 le nombre de victimes au cours de la semaine dernière.

Face à ces actions qualifiées d' »odieuses atrocités », le nouveau président Muhammadu Buhari a déclaré sa détermination à écraser Boko Haram lorsqu’il a prêté serment le 29 mai. Depuis, les insurgés n’ont pas baissé les bras, au contraire, ils ont continué à intensifier leurs attaques, et veulent démontrer que malgré la perte de contrôle de plusieurs territoires grâce aux soldats du Nigeria, du Cameroun, du Tchad et du Niger, ils sont encore forts.

Le porte-parole du gouvernement Femi Adesina a déclaré que le président souhaitait prochainement mettre en place une force multinationale afin de vaincre l’insurrection, mais était prêt à discuter si Boko Haram s’asseyait à la table de négociations :

« La plupart des guerres, même les plus terribles, finissent souvent autour de la table de négociations. Si Boko Haram accepte la négociation, le gouvernement n’y sera pas opposé ».

Afin de lutter efficacement contre les actions de Boko Haram, le président nigérian rencontrera son homologue au Cameroun après le mois sacré musulman du Ramadan et le président américain Barack Obama le 20 Juillet, lorsque la question de Boko Haram sera abordé sur l’ordre du jour.

En attendant, plusieurs personnes y compris un haut fonctionnaire du gouvernement ont assisté à l’enterrement des 147 victimes (dont 22 enfants) victimes du groupe terroriste la semaine dernière.

Étiquettes:

Muhammadu Buhari

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter