Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Irak : 70 % de maisons confisquées aux chrétiens de Bagdad

Les maisons de nombreux chrétiens de Bagdad ont été saisies illégalement après qu’ils se soient déplacés pour fuir les violences perpétrées contre eux. Selon un membre du conseil municipal, près de 70 % des propriétés des chrétiens auraient ainsi été confisquées. Grâce à la falsification du titre de propriété original, et le dépôt d’un nouveau titre au greffe de l’immobilier, les maisons des chrétiens ont ainsi été illégalement données à d’autres citoyens Irakiens.

70 % de chrétiens irakiens expropriés

Il y aurait en Irak près d’un million de personnes qui auraient fuit le pays après le chaos qui a suivi l’invasion américaine. Selon l’ONG « Baghdad Beituna », il y aurait près de 7 000 cas de saisies illégales de propriétés à Bagdad appartenant à des chrétiens irakiens depuis 2003.

Selon le directeur de cette ONG Saad Jassim, la plupart des  maisons des chrétiens qui ont quitté l’Irak pour l’Europe ont été volées, le titre de propriété transféré à d’autres citoyens irakiens, principalement à des politiciens et des militaires proches du  pouvoir.

Une enquête lancée par le système judiciaire irakien a permis de mettre en évidence que le gouvernement de l’ancien premier ministre Nouri al-Maliki pourrait être impliqué dans la saisie illégale de propriétés, y compris dans l’appropriation illégale d’églises et de monastères dans le sud du pays.

Le Conseil judiciaire suprême d’Irak qui s’est penché sur le dossier des maisons acquises illégalement a déclaré que chaque cas de biens confisqués ou saisis, de propriétés transférées, d’appropriation de bien pour des raisons ethniques, religieuses ou sectaires, ou encore chaque situation où des biens ont été saisis sans rémunération fera l’objet d’une étude. Les contrevenants seront tenus responsables, et justice sera faite aux victimes.

Les autorités judiciaires ont aussi appelé les chrétiens irakiens vivant en Europe à se mettre en contact avec des avocats pour engager des poursuites pour récupérer leur  propriété.

Une situation pour le moins complexe puisque les propriétaires chrétiens qui détiennent le titre de propriété original et les nouveaux acquérants qui ont un titre de propriété officiel ont chacun des droits sur le même bien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case