Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Soudan : réouverture de l’école évangélique de Madani

L’école évangélique de Madani à l’est du Soudan qui accueille près de 1000 élèves entre 3 et 18 ans devra être réouverte. Ainsi en a décidé la Cour d’appel pour les affaires administratives de Madani située dans l’État d’Al Jazirah.

L’école évangélique appartenant à l’Église évangélique presbytérienne du Soudan avait été fermée le 24 octobre, et son directeur Samuel Suleiman Angelo arrêté. A l’origine de la fermeture de cet établissement scolaire, la volonté des autorités de nommer un professeur musulman pour le diriger.

Tout avait été fait pour récupérer ce bien… harcèlement, emprisonnement jusqu’à ce 24 octobre où la police armée et des civils de Khartoum s’étaient finalement emparés de l’établissement.

La Direction de l’école a alors écrit une lettre au gouvernement exhortant les fonctionnaires à reconsidérer leur décision de fermer l’école. De leur côté, les parents d’élèves ont également demandé au juge la réouverture de l’école.

Le tribunal pour les affaires administratives a répondu ce matin aux demandes des autorités scolaires en ordonnant la réouverture immédiate et temporaire de l’école pour permettre aux étudiants de passer des examens, a déclaré le pasteur Suleiman.

Le juge Thalot Madani Ishakh a rendu l’ordonnance du tribunal, ce qui a permis aux étudiants de reprendre leurs cours mardi dernier (8 novembre).

Au cours du jugement, le tribunal a en effet estimé que la tentative du commissaire de Madani de fermer l’école et de nommer un professeur musulman pour le diriger était inapproprié, à déclaré le pasteur Suleiman.

La Cour d’appel pour les affaires administratives à Madani, dans l’État d’Al Jazirah, a donc annulé une ordonnance du commissaire Madani appelant à la fermeture de cet établissement scolaire et rendu l’ordonnance finale de réouverture après avoir ordonné une réouverture temporaire plus tôt ce mois-c

.«Le tribunal a ordonné que l’école continue à fonctionner avec l’administration actuelle sans interférence du commissaire Madani», a déclaré le pasteur Suleiman. « Les choses sont normales, Dieu merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter