Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

1131 chrétiens tués par Daesh, un génocide, selon un rapport américain

Au moins 1131 chrétiens, dont les noms et les lieux de décès ont été clairement enregistrés, ont été assassinés par l’État islamique entre 2003 et juin 2014, selon un rapport présenté au Département d’État d’Amérique. Entre 2015 et 2016, bien que les données ne soient pas encore enregistrées, le nombre de chrétiens sauvagement tués pour leur foi est en nette augmentation.

Le chiffre de 1131 ne tient compte que des chrétiens tués pour leur foi entre 2003 et le 9 juin 2014,  le détail du nombre de croyants en Jésus-Christ assassiné entre 2015 et 2016 n’étant pas encore enregistré. Avec toutefois déjà une certitude, ce chiffre a augmenté.

Pour parvenir à établir la réalité de la situation du nombre de chrétiens tués par l’État islamique, le rapport intitulé « Génocide contre les chrétiens du Moyen-Orient » s’appuie sur les déclarations des chrétiens en Irak lorsque le groupe islamiste à envahi leurs villages, sur la façon dont ils se sont échappés, mais aussi sur ce qui est arrivé aux membres de la famille et aux parents qui sont restés.

Sur ce rapport, édité par les Chevaliers de Colomb et une ONG pour la défense des chrétiens rattachées au secrétariat d’État de John Kerry, apparaissent aussi les autres exactions commises par le groupe terroriste comme les enlèvements, l’esclavage, les emprisonnements, la tortures, la violence sexuelle ou encore d’autres horreurs commises par les militants. Un chapitre entier est consacré à la « liste des prix » de vente des chrétiens et des Yazidis que les militants de l’État islamique ont désigné comme « butin de guerre ».

En pièce jointe, on peut ainsi trouver une copie d’un document ayant appartenu au groupe islamiste sur lequel on peut lire les prix attribués en fonction de leur âge à chaque jeune fille ou femme capturées par les militants. Les jeunes filles Yazidis ou chrétiennes âgées de 1 à 9 ans pouvaient être achetée pour 200 000 dinars, tandis-que les femmes âgées de 10 à 20 ans pouvaient être vendues pour 150 000 dinars, le prix décroissant avec l’âge des prisonnières.

Sur ce document est signifié que la liste doit être suivie scrupuleusement afin de compenser les pertes de revenus liées à la diminution de la demande d’esclaves sexuels. Selon  Zainab Bangura qui a confirmé l’authenticité de ce papier, les fillettes même très jeunes étaient transportées comme des « barils de pétrole » en Irak et en Syrie.

Enfin, on peut découvrir dans ce rapport une liste des églises attaquées ou détruites par Daesh, comme l’église Saint-George ou l’Église arménienne situées à Mossoul.

Face aux horreurs sans nombre commises par l’État islamique, le rapport termine en concluant que ce groupe terroriste est coupable de génocide contre les Yazidis et les chrétiens du Moyen-Orient, un crime en vertu du droit international, ce que le secrétaire d’État a officiellement confirmé le 17 mars. Cette déclaration intervient alors que la pression de divers groupes intervenant dans la défense des droits de l’homme et des chrétiens comme Portes Ouvertes, le projet Philos, la société assyrienne d’aide en Amérique, les chevaliers de Colomb s’intensifie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case