Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La chrétienne Maryam Naghash Zargaran réintègre la prison d’Evin à Téhéran

La chrétienne iranienne Maryam Naghash Zargaran, qui avait reçu une autorisation de sortie en raison de son très mauvais état de santé en août dernier, a dû réintégrer la prison d’Evin à Téhéran, dans le quartier réservé aux femmes.

Maryam Naghash Zargaran croupit depuis plus de trois ans dans la prison d’Evin à Téhéran. L’ex-musulmane est emprisonnée parce qu’elle était impliquée dans un mouvement d’églises de maison en Iran. Elle a été arrêtée le 15 janvier 2013. Le tribunal l’a condamnée à quatre ans d’emprisonnement pour «propagande contre le régime islamique et attaque contre la sécurité nationale». Depuis le 15 juillet 2013, elle est incarcérée à la prison d’Evin, dans l’aile réservée aux femmes. Sa demande d’un nouveau procès a été rejetée.

Nouvelle libération conditionnelle et retour à la case prison

Le 28 août 2016, Maryam Naghash Zargaran a de nouveau pu quitter la prison pour suivre un traitement médical. Elle a toutefois dû réintégrer sa cellule le 17 septembre 2016, ce qui ne lui a pas donné le temps d’être correctement soignée. C’était sa deuxième libération conditionnelle en raison de son mauvais état de santé. Déjà le 6 juin 2016 elle avait été en mesure de quitter la prison pour être traitée, mais avait de nouveau été emprisonnée le 27 juin 2016.

État de santé précaire

Comme elle l’avait fait en mai 2016, le 5 juillet 2016 Maryam Naghash Zargaran a de nouveau entamé une grève de la faim en raison de l’absence de traitement médical, afin d’obtenir sa libération immédiate et inconditionnelle. Le personnel médical de la prison l’a examinée le 20 juillet 2016 et a confirmé dans un rapport médical son très mauvais état de santé. Fin juillet 2016, sa demande de libération a été rejetée par un tribunal iranien sous la pression du Ministère des renseignements et de la sécurité nationale (VEVAK). Son état de santé s’est alors considérablement détérioré. Début août 2016, et à la demande de sa famille, elle a arrêté sa grève de la faim.

Maryam Naghash Zargaran est diabétique; sa pression artérielle est très basse et elle souffre de problèmes cardiaques. Ses pieds sont ankylosés, elle souffre de maux de tête, d’oreilles et de dépression en raison de sa captivité. En prison, un traitement médical lui a toujours été refusé.

Une réponse à “La chrétienne Maryam Naghash Zargaran réintègre la prison d’Evin à Téhéran”

  1. AMON SERGE DIDIER dit :

    PERE, étant ta main sur ta servante Maryam, et fasse qu’elle retrouve par ton miracle la santé divine. Accorde à ta fille la force pour ne jamais renoncer mais plutot s’attacher t’avantage à toi. que la prison soit pour ta fille une source de bénédiction et que la maladie n’est jamais raison d’elle.
    Couvre la de ton sang et prend soin d’elle au nom de JESUS notre seul SEIGNEUR et SAUVEUR. Amen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter