Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Myanmar : des militants chrétiens luttent contre la culture d’opium

Les membres d’une organisation chrétienne nommée « Pat Jasan Group » se sont dirigés ce dimanche vers les champs d’opium de Waingmaw au Myanmar pour les détruire. Ils ont été arrêtés par les forces de l’ordre avant d’avoir atteint leur destination.

L’organisation « Pat Jasan Group », composée d’environ 100 000 militants, a été créée en 2014 afin de lutter contre l’utilisation croissante de la drogue au Myanmar (Birmanie). Ce pays est en effet devenu à fil des années, grâce à sa production d’opium, une partie intégrante, avec la Thaïlande et le Laos, du triangle d’or en Asie du Sud-Est. Premier producteur d’opium dans le monde, le Myanmar fournit principalement la Chine, le Japon, l’Australie et l’Afghanistan.

Si traditionnellement, l’opium a été utilisé pour traiter diverses affections comme la dysenterie et la diarrhée, c’est en raison de l’utilisation abusive de cette plante comme drogue au Myanmar que « Pat Jasan Group »  a décidé de réagir.

Depuis 2014, cet organisme chrétien a mené différentes opérations pendant lesquelles les membres du groupe, en treillis militaires, munis de matraques, se rassemblent sur les champs de pavot pour les détruire. Ils procèdent également à la flagellation publique des trafiquants de drogue, détiennent des délinquants dans leurs centres de réadaptation confessionnelle ou les remettent aux autorités.

Le nouveau raid impliquant 3000 militants du « Pat Jasan Group » contre les champs d’opium de Waingmaw organisé ce dimanche n’a pas été couronné de succès. Les policiers avaient en effet placé un blocus pour empêcher les militants de l’organisation d’intervenir et garantir la sécurité du public. L’hostilité est en effet vive entre les agriculteurs et l’organisation de lutte contre la drogue, au point que les cultivateurs de pavot aient menacé de se battre avec les militants chrétiens s’ils entraient dans la ville.

« Les agriculteurs ont demandé à Pat Jasan de leur accorder le pardon pour cette année parce qu’ils ont investi beaucoup d’argent dans leurs coquelicots de plantation. Ils doivent se battre parce que la culture de pavot est toute leur vie. »

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter