Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

La douloureuse fin d’année des chrétiens de l’église de Quetta

Après l’attentat qui a fait 11 victimes, le 17 décembre dernier, dans une église méthodiste à Quetta au Pakistan, les chrétiens se rappellent cette attaque survenue alors qu’ils étaient rassemblés pour célébrer Noël et se soutiennent mutuellement face à la douleur.

« C’était une belle matinée, » raconte le père de l’une des victimes de l’attentat à Portes Ouvertes. « Nous avons chanté des chansons, il y avait un spectacle de Noël avec les enfants. Le pasteur Simon Bashir venait de terminer son sermon et nous appelait à l’autel quand nous avons entendu des coups de feu à l’extérieur. »

C’est aux funérailles de Mehak, sa fille de 13 ans, que Sohail Yousuf a ouvert son cœur aux partenaires de Portes Ouvertes venu le soutenir de cette difficile épreuve qui a endeuillé toute l’église à Quetta.

En plus de Mehak, en effet, au moins dix autres fidèles ont perdu la vie, et plus de 50 ont été blessés, selon des informations non officielles, et certains gravement. Parmi eux se trouve Wasiqa, la sœur de Mehak âgée de 16 ans.

Un autre chrétien présent le jour du drame, Yousef, un directeur d’assurance, qui a déménagé à Quetta a lui aussi témoigné auprès de Portes Ouvertes de l’horreur au moment où s’est produit le drame :

« Nous avons fermé toutes les portes et prié pour la protection de Dieu. Puis un kamikaze s’est fait exploser à l’entrée principale. La porte a été détruite et de nombreuses personnes ont été blessées. Certaines ont alors fui dehors, mais dans l’avant-cour, les assaillants ont attendu et leur ont tiré dessus. Les gardes de sécurité de l’église et la police ont pris le contrôle de la situation. Environ 200 personnes étaient présentes dans l’église décorée de manière festive au moment de l’attaque. »

La veille de l’assassinat, les membres d’une organisation partenaire de Portes Ouvertes, le groupe ALIVE avaient organisé une visite à Peshawar, où des dizaines de chrétiens ont été victimes d’une attaque similaire contre une église en 2013.

Le personnel formé à la relation d’aide pour des personnes traumatisées d’Alive a rendu visite aux personnes endeuillées de l’église de Quetta et les ont encouragé en leur expliquant les effets bénéfiques de la prière.

« Dieu nous a préparé pour quelque chose », dit le chef du groupe en regardant en arrière. En même temps, il  admet que la situation à Quetta est vraiment difficile à vivre.

« Ma mère a toujours visité cette église avant. Ses membres sont des personnes que nous connaissons et que nous aimons. Nos téléphones continuent de sonner et nous continuons à entendre de nouveaux détails à leur sujet. « 

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case