Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Des chrétiens victimes d’agressions au Sri Lanka

L’Alliance évangélique et ses partenaires tentent de venir en aide aux chrétiens persécutés par des extrémistes bouddhistes au Sri Lanka.

Dans les pays occidentaux, le bouddhisme est souvent perçu comme une religion pacifique. Mais au Sri Lanka, on trouve aussi des extrémistes bouddhistes et des moines qui agissent avec violence contre la communauté chrétienne. Une équipe de Solidarité Chrétienne Internationale a visité les chrétiens victimes d’agressions. Parmi eux, le pasteur Raja.

Le pasteur Raja montre les morceaux de carton et les journaux qui font office de fenêtres depuis une attaque survenue en juillet 2017 : « Vous voyez, ils ont cassé les vitres et sont montés par la fenêtre. » Les agresseurs ont utilisé l’appartement attenant pour s’introduire dans l’église et maculer les murs et le sol. Lors de notre visite à la mi-septembre, les parois intérieures sont encore recouvertes de taches de graisse noires presque indélébiles.

Un terreau complexe favorable aux conflits religieux

Le Sri Lanka souffre depuis plusieurs décennies de tensions entre les Cinghalais autochtones et les Tamouls, qui constituent la plus importante minorité du pays. La plupart d’entre eux sont hindous, mais il y a aussi des chrétiens et des musulmans. Une guerre civile de vingt-six ans a pris fin en 2009 avec la victoire définitive de l’armée sur les Tamouls, mais ses séquelles sont encore bien visibles aujourd’hui. Les efforts de paix que le Gouvernement devait entreprendre de toute urgence pour réconcilier les deux fronts n’ont toujours pas été menés. La minorité tamoule, qui vit surtout au nord et à l’est du pays, reste largement défavorisée par le Gouvernement, ce qui la rend toujours plus vulnérable.

Un imbroglio mêlant nationalisme et religion

L’idéologie bouddhiste extrémiste associée à une recrudescence du nationalisme se manifeste tant dans la société civile que parmi les politiciens et les moines. La haine des minorités est omniprésente : les extrémistes clament toujours plus haut et fort qu’un vrai Sri-Lankais ne peut être que bouddhiste. Les minorités souffrent donc toujours plus de la discrimination et d’attaques régulières.

Mme Esther, notre partenaire, le confirme : « Tout récemment, des positions dirigeantes ont été dévolues à des moines nationalistes. Ces derniers se sont empressés d’entraîner d’autres bouddhistes à les rejoindre pour agir avec violence contre les non-bouddhistes. »

Une agression soudaine

Le pasteur Raja a été lui-même victime de telles agressions. En 2001, il commence son service dans le sud du Sri Lanka, avant d’ériger une église en 2003. Durant ces deux années, des tensions se font jour, mais aucune violence n’est à déplorer. C’est en 2017 qu’une série d’attaques est menée contre l’église qui risque de bientôt disparaître : dimanche 26 mars, des moines fanatiques accompagnés d’une cinquantaine d’hommes, encerclent l’église ; ils tabassent des membres de la communauté et pourchassent ceux qui s’enfuient en leur criant « Ne revenez jamais ici ! »

Le pasteur Raja montre l’endroit où les agresseurs sont entrés. Il craint toujours d’autres attaques

Le pasteur Raja se rend alors à la police pour lui annoncer cette attaque, mais les forces de l’ordre s’empressent de retourner la situation et déposent une plainte à la justice au nom de la populace bouddhiste contre le pasteur.

La police reste passive

La justice autorise toutefois les services religieux du pasteur Raja, ce qui pousse les extrémistes à lancer une nouvelle attaque : ils coupent l’électricité de la maison du pasteur et lancent durant trois jours et trois nuits de grosses pierres sur l’église et sur son appartement. Le pasteur se souvient : « Le toit et les façades ont été gravement endommagés. Les vitres ont volé en éclats et jonchaient le sol. Nous avons été terrifiés et nous n’avons pas pu quitter la maison. » L’équipe de Solidarité Chrétienne Internationale est bouleversée par ce récit et par la passivité de la police. Le pasteur Raja et sa communauté sont livrés à la merci de leurs agresseurs et vivent dans une peur continuelle depuis la première agression qui remonte à mars 2017. À tout instant, une foule en furie pourrait débarquer, la maison pourrait être la cible de nouveaux jets de pierre ou être pillée.

Un avocat explique : « Les moines bouddhistes ont un très grand pouvoir au Sri Lanka et personne n’ose s’élever contre eux. Même la police et les membres des autorités locales, par peur, restent parfois muettes. »

Lors de notre entretien, le pasteur Raja relate ces incidents d’une voix retenue. Mais lorsqu’il nous parle de la situation de sa communauté, des larmes coulent sur son visage : depuis l’agression de mars 2017, tout a changé : « Ma communauté a très peur. De nombreuses personnes ont été violentées. » Beaucoup d’entre elles ont quitté l’Église pour des raisons de sécurité. Le pasteur Raja poursuit à voix basse : « Autrefois, nous étions 40 familles et dimanche dernier, nous n’étions plus que six personnes. » Mais un sourire éclaire soudain son visage fatigué : « Malgré tout, je vais poursuivre mon service ici. Grâce au soutien de Solidarité Chrétienne Internationale et de l’Alliance Evangélique Chrétienne Nationale du Sri Lanka (National Christian Evangelical Alliance of Sri Lanka, NCEASL), je retrouve du courage. »

Aide aux chrétiens menacés

Solidarité Chrétienne Internationale est actif depuis 2016 au Sri Lanka. Avec son partenaire sur place, l’Alliance Evangélique Chrétienne Nationale du Sri Lanka, Solidarité Chrétienne Internationale met à disposition des lieux sûrs et une aide d’urgence pour les chrétiens menacés. En outre, Solidarité Chrétienne Internationale participe à la reconstruction et au financement des églises et des maisons détruites ; les pasteurs sous pression et persécutés sont par exemple représentés juridiquement par des collaborateurs de l’Alliance Evangélique Chrétienne Nationale du Sri Lanka.

Les partenaires de Solidarité Chrétienne Internationale s’engagent également en faveur du dialogue et de la paix entre les différents groupes religieux. L’Alliance Evangélique Chrétienne Nationale du Sri Lanka y joue un rôle déterminant.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter