Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Deux jeunes chrétiennes attachées pendant 4 jours à cause de leur foi

Deux jeunes sœurs laotienne qui se sont converties de l’animisme au christianisme en 2016 ont été battues, attachées, enfermées hors de la maison – mais leur foi est restée inébranlable.

Nani, 17 ans, et Nha Phong, 16 ans, se sont convertis au christianisme à l’automne 2016 après avoir entendu un membre de la famille leur parler de la vérité de l’évangile.

« Mon cousin m’a parlé de la Bonne Nouvelle », a déclaré Nani à Portes Ouvertes. « Il est pasteur dans une église située dans un village proche du notre, j’ai beaucoup aimé ce que j’ai entendu et c’est pourquoi je suis devenu croyante. »

Les sœurs se sont rapidement impliquées dans leur église locale – ce qui a rapidement eu des répercussions, car les parents de ces jeunes-filles et les membres de la famille élargie très engagés dans l’animiste, s’opposaient fermement à leur décision de devenir des disciples de Jésus.

«Une fois, alors que nous allions à l’église, notre famille a été très en colère contre nous et nous a dit de ne pas y aller. Mon cousin et mon neveu m’ont dit que je devais retourner à ma vieille religion, et que si je ne le faisais pas, ils me frapperaient, et me forceraient à sortir de l’église » a déclaré Nani.

Si cette menace n’a pas été suivie d’effet, trois semaines plus tard, cependant, alors que les jeunes adolescentes se rendaient à l’église, six à neuf personnes membres de leur famille les ont suivi secrètement et ont entraîné les jeunes sœurs hors de l’église où se tenait le culte.

«Ils nous ont ligoté et mon père a frappé ma sœur, mais il ne m’a pas frappé, je ne sais pas pourquoi», se souvient Nani.

Après cela, ils ont ramené les sœurs dans leur village, où elles ont été séparées et gardées attachées pendant plusieurs jours.

« Ils m’ont emmené chez mon oncle et m’ont demandé encore et encore:  ‘Crois-tu encore en Dieu ?’ Ils m’ont menacé et m’ont dit qu’à moins de renoncer à ma nouvelle foi, ils me garderaient ligotée « , a déclaré Nha Phong.

Finalement, après quatre jours, les sœurs ont été libérées.

« Notre famille est encore très contrariée par notre décision de rester ferme dans notre foi en Jésus », a déclaré Nha Phong.

Malgré une telle persécution, les filles disent que leur foi est plus forte que jamais.

« Je crois que notre force pour tenir ferme est un don de Dieu, Dieu nous a donné la passion de croire », a déclaré Nani.

« Il y a un verset biblique dans Éphésiens 6 qui montre que quand les gens combattaient dans le passé, ils utilisaient un bouclier. Je veux avoir la foi comme un bouclier. Quand le malin essaye de tirer des flèches, je vais utiliser le bouclier pour me protéger donc je dois mettre ma foi en Jésus. « 

Tandis que le père de Nani et Nha Phong est toujours opposé à la foi chrétienne, sa femme a montré de l’intérêt pour le christianisme et a même suivi ses filles à l’église à l’occasion.

« Notre mère ne nous a jamais frappé, mais notre père l’a fait, après la déclaration du chef du village qui a dit qu’il ne voulait pas que ses deux filles aillent à l’église.

« Il ne voulait pas de ma Bible dans la maison, alors il a pris ma Bible et l’a caché quelque part je ne l’ai pas trouvé, je l’ai trouvé plus tard, alors maintenant je peux lire à nouveau ma Bible. »

« Il a été très difficile de ne pas obéir à notre père, qui est le chef de la famille, mais nous voulons obéir à Jésus plus que quiconque. Nous savons que Jésus est mort pour nous, et nous ne voulons pas retourner à notre ancienne religion. Même si c’est difficile, nous voulons suivre Jésus « , a-t-elle ajouté.

Alors que les filles ont pu aller à l’église pour le service du dimanche de temps en temps, elles continuent à faire face à la persécution.

« Le chef du village a dit à notre mère que si nous, ses filles, continuions à aller à l’église, nous serions jetées en prison. »

En mai, les autorités ont arrêté les filles avec sept autres chrétiens. Peu de temps après, les sœurs ont été libérées et elles se sont enfuies dans un autre village. Aujourd’hui, ils vivent dans le village de leurs cousins ​​chrétiens.

Parce que Nha Phong ne sait pas lire, elle est seulement capable d’entendre la Parole de Dieu quand elle peut venir à l’église.

« Mais je crois en mon coeur », a-t-elle dit.

Étiquettes:

Chrétiens

2 réponses à “Deux jeunes chrétiennes attachées pendant 4 jours à cause de leur foi”

  1. Séverine dit :

    Bonjour, merci de nous avoir partager ce beau témoignage de foi. Pourriez-vous me dire dans quel pays vivent ses deux jeunes filles s’il vous plaît? Avez-vous eu des nouvelles d’elles plus récemment? Nous parlons et prions régulièrement pour les chrétiens persécutés à travers le monde dans notre église et je souhaiterais parler d’elles …En vous remerciant par avance.

  2. Séverine dit :

    Toutes mes excuses ! Vous avez mentionné dès la première ligne le lieu ! Elles vivent au Laos ! J’avais découvert leur histoire sur une vidéo, j’ai donc lu en diagonal cet article. Je suis confuse…
    Pour contre si vous avez eu des nouvelles récentes des deux jeunes filles je suis preneuse. Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter