Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Conversion de 30 détenus suite au témoignage de chrétiens emprisonnés

Accusés de conversions forcées plus tôt cette année, deux chrétiens de l’est de l’Inde ont récemment passé un mois en prison. Après avoir découvert les motifs de leur arrestation, les détenus les ont battu… mais, interpellés par le comportement de ces disciples de Jésus, Dieu les a touché.

En mars dernier, deux extrémistes hindous de l’État de Bihar ont tenté de piéger le pasteur Ajay Kumar et Asharya, un étudiant chrétien de 21 ans afin de les accuser de conversions forcées :

«Combien cela coûterait-il de se convertir et de se marier dans le christianisme ? Dites-nous votre prix, nous sommes prêts à payer tout ce qu’il en coûte, aidez-nous», a demandé l’un des extrémistes au pasteur Kumar.

« J’ai refusé, car Asharya et moi avons compris que c’était un piège. »

Après avoir compris que c’était un piège, le pasteur a indiqué qu’il pouvait partager l’Évangile mais ne convertirait ni ne marierait personne. Suite à cela, les extrémistes sont devenus agressifs et ont commencé à les gifler. Après les avoir entraîné dans la rue, ils ont crié :

 « Regardez ces gens, ils font des conversions, ce sont les gens qui font des conversions ! »

A cause de leurs cris,  une foule de plus de 50 personnes s’est formée, et les médias de la région invités par les deux extrémistes sont également arrivés sur place.

Lorsque la police est arrivée, les hindous ont continué à crier :

 » Ces gens effectuent des conversions forcées, arrêtez les. « 

La police a mis les deux chrétiens en garde à vue, et bientôt les membres de Rashtriya Swayamsevak Sangh (RSS), un groupe extrémiste hindou ont fait pression sur les officiers pour qu’ils intentent un procès contre eux.

Les deux chrétiens ont été accusés premièrement de détruire, d’endommager ou de souiller un lieu de culte ou un objet sacré dans l’intention d’insulter la religion  et deuxièmement d’insulter de manière malveillante la religion ou les convictions religieuses, des actions passible d’une peine pouvant aller jusqu’à trois ans de prison associée ou non à une amende.

Le 2 novembre, a eu lieu le procès suite auquel le pasteur Kumar et le jeune étudiant ont immédiatement été placés en détention judiciaire et ont passé 28 jours en prison. Les 10 premiers jours ont été les plus difficiles.

Informés, en effet, que le pasteur Kumar et Asharya étaient en prison pour avoir souillé les lieux de culte des hindous, les détenus les ont torturé.

 « Au milieu de la nuit vers minuit,  » explique le pasteur Kumar, « nous nous sommes réveillés et nous avons prié jusqu’à 3h30 du matin, nous avons médité sur l’Apocalypse et des Psaumes. Nous avons consacré notre temps à la prière et à l’adoration. »

Après avoir prié et médité la Bible pendant 10 jours sans essayer de convaincre les détenus de leur innocence, les prisonniers ont compris que le pasteur Kumar et l’étudiant chrétien étaient accusés faussement. Ils ont alors commencé à lire chaque jour les paraboles de Jésus et les psaumes avec les détenus.

 « Dieu a bouleversé leurs cœurs – quand nous nous sommes prosternés pour prier, les détenus s’écroulaient et pleuraient », a dit le pasteur Kumar. « Ils ont confessé qu’ils étaient pécheurs et sont venus à Christ. Dieu a fait un merveilleux travail à l’intérieur de la prison. Nous étions 42 membres dans notre cellule, et plus de 30 d’entre eux sont venus à Christ. « 

N’ayant pu produire aucune preuve à l’appui des accusations contre le pasteur indien et le jeune étudiant de la Bible, les deux chrétiens ont finalement été libérés. Le Pasteur Kumar a ainsi été en mesure de célébrer Noël avec sa femme, enceinte de neuf mois, et sa famille.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case