Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Les chrétiens du nord de l’Inde sous pression pour célébrer Noël

Les chrétiens du nord de l’Inde sont particulièrement tendus dans cette période de Noël suite à trois incidents survenus récemment contre eux dans cette partie du monde.

Les chrétiens de trois États situés dans le nord de l’Inde sont sous pression pendant cette période à cause des menaces et des attaques menées contre cette fête par une frange de l’extrême droite a rapporté Indian Express.

Face à ces incidents, le cardinal Baselios Cleemix, président de la Conférence des évêques catholiques de l’Inde est sorti de sa réserve en évoquant le fait que cette communauté minoritaire dans le pays « perdait confiance dans le gouvernement ».

Le premier incident s’est produit dans un village près de Satna, dans le Madhya Pradesh, où plus de 30 prêtres et séminaristes chantant des cantiques de Noël ont été arrêtés par la police le 14 décembre 2017 dernier. Accusés de conversions forcées par des militants de Bajrang Dal, alors que cet évènement n’avait jamais été posé de problème sur les trois dernières décennies, cette fois-ci, non seulement les religieux ont été arrêtés, mais leur voiture ont également été incendiées à l’extérieur du poste de police.

Le Madhya Pradesh est l’un des cinq états indiens où les missionnaires ont besoin de permission pour essayer de convertir des individus et possède des lois anti-conversion strictes.

Le deuxième incident concerne l’interruption d’une célébration de Noël à Pratapgarh au Rajasthan : des membres des groupes marginaux Bajrang Dal et Vishwa Hindu Parishad ont interrompu une veillée de Noël dans la nuit du 20 décembre dans un centre communautaire du district de Pratapgarh et malmenés quelques organisateurs et participants.

Une fois encore, les chrétiens étaient accusés de conversions forcées : la police, qui a accompagné les groupes extrémistes, a prétendu avoir reçu un pourboire pour taire ce qui se passait pendant cet évènement.

« Le programme a été organisé sans autorisation, et la police a été informée que des conversions religieuses étaient en cours », a déclaré SPiv Shivraj Meena. « Une équipe de fonctionnaires s’est rendue sur place et a trouvé que les allégations de conversion étaient fausses ». « Personne n’a été arrêté, et aucun cas n’a été enregistré », a déclaré le SP supplémentaire Ratan Lal Bhargava à Indian Express.

Selon Bhargava, les résidents locaux et les hindous se sont opposés à l’événement. Laxman Meena, secrétaire de Masih Shakti Samiti, qui avait organisé le programme, a affirmé avoir reçu un feu vert de la police et du magistrat du district pour l’événement.

La troisième menace contre les célébrations de Noël concerne les manifestations scolaires qui sont menacées à Aligarh : selon une circulaire publiée par l’Hindu Jagran Manch (HJM) le 17 décembre, la direction de toutes les écoles d’Aligarh ont été exhortées à ne pas célébrer Noël. Si les écoles contrevenaient à cette consigne, ce serait, indique encore la circulaire,  « à leurs risques et périls ».

Prétextant que les écoles promouvaient le christianisme de cette manière, le HJM a demandé à ses unités de district de tenir des manifestations en dehors des écoles si leurs avertissements n’étaient pas entendus.

En réponse à cette menace, le surintendant principal de la police d’Aligarh, RK Pandey, a promis de fournir une protection policière à toutes les écoles et tous les collèges pour assurer la sécurité durant les célébrations.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter