Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le pasteur Paul Mukendi est-il homophobe ?

Le mariage homosexuel est un débat qui anime les chrétiens depuis quelques décennies. Il vient d’être relancé par le pasteur Paul Mukendi qui dit ouvertement que l’homosexualité est « une abomination ».

La presse canadienne tire à boulets rouges sur le pasteur Paul Mukendi, accusé de tenir des propos homophobe dans une vidéo intitulée «Les homosexuels ont-ils leur place dans l’Église?».

Paul Mukendi, pasteur fondateur du Centre évangélique Parole de Vie à Québec au Canada, affirme que l’homosexualité est “une abomination », c’est-à-dire une pratique qui offense gravement le sens moral, le sentiment religieux ou les goûts naturels, qui suscite le dégoût.

Un vieux débat relancé

Le vieux débat sur la place de l’homosexualité dans le christianisme. Disons clairement que la plupart des chrétiens considèrent les actes homosexuels comme des pratiques contre nature, des péchés gravement contraires à la chasteté, à l’instar de la pornographie, de la fornication, de l’adultère et de la masturbation. Du fait que les pratiques homosexuelles empêchent la procréation, première des fins de l’union conjugale et donc sexuelle, elles s’opposent directement à l’action créatrice de Dieu.

Un sujet qui divise les chrétiens

Les chrétiens sont divisés sur l’homosexualité. Il existe trois approches différentes dans les Églises chrétiennes:

– La position libérale. C’est celle d’Églises protestantes traditionnelles (luthériens et réformés) qui acceptent le ministère ecclésial de personnes personnes de même sexe et bénissent des couples homosexuels ou transgenres.
– La position modérée. C’est celle de l’Église catholique romaine, de l’Eglise orthodoxe et de certaines églises évangéliques qui font une différence entre les pratiques homosexuelles condamnées dans les Saintes Ecritures et les personnes homosexuelles à respecter et à aimer.
– La position conservatrice. C’est celle de certaines Églises qui considèrent l’homosexualité comme un des péchés les plus graves.

Qu’enseigne la Bible sur l’homosexualité ?

« Ne savez-vous pas que les injustes n’hériteront point le royaume de Dieu ? Ne vous y trompez pas : ni les débauchés, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les homosexuels, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n’hériteront le royaume de Dieu. » (1 Corinthiens 6:9-10)

Le Nouveau Dictionnaire Biblique dit ceci :

« L’homosexualité est sévèrement condamnée dans la Bible. La première mention de cette perversion sexuelle se trouve dans Genèse 19 où les villes de Sodome et Gomorrhe marquées par une homosexualité généralisée sont détruites par Dieu. »

Le même document rappelle que l’homosexualité n’est pas une maladie héréditaire incurable, mais « un péché qui mérite la condamnation », mais dont on peut aussi se détourner en demandant le pardon de Dieu et la grâce d’une vie nouvelle.

« L’homosexualité est un péché grave, certes, mais l’Ecriture nous enseigne aussi que l’incroyance est pire », conclut le Nouveau Dictionnaire Biblique.

Étiquettes:

Paul Mukendi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter