Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le pasteur Paul Mukendi accusé d’agressions sexuelles

Les accusations d’agressions sexuelles portées contre le pasteur évangélique Paul Mukendi au Québec sont-elles fondées ? Les chrétiens qui fréquentent le Centre évangélique La Parole de Vie pensent que leur pasteur est victime d’un « complot ».

Paul Mukendi, pasteur fondateur du Centre évangélique Parole de Vie implanté au 240 Boulevard Pierre-Bertrand à Québec au Canada, est accusé de sévices sexuels trois ex-paroissiennes.

Une première plainte a été déposée par une femme accusant le pasteur Paul Mukendi de l’avoir agressée sexuellement entre avril 2002 et mars 2016. Deux autres ex-paroissiennes ont également déposé une plainte contre celui qui est surnommé «l’apôtre de la ville de Québec».

Il a plaidé non coupables des graves accusations portées contre lui. Les chrétiens de son église dénoncent un complot contre leur pasteur.

Il convient de souligner que Paul Mukendi a réussi à bâtir l’une des plus grandes églises de la ville de Québec, ce qui provoque la jalousie des autres responsables d’églises qui peinent à attirer des membres dans leurs assemblées.

Il est aussi détesté par la presse canadienne qui lui reprochent de poster des vidéos à caractère homophobe, puisqu’il affirme que les relations entre personnes de même sexe sont un péché, selon la Bible.

Les chrétiens qui suivent cette affaire devraient penser au récit de Genèse 39-41. Joseph a été faussement accusé par la femme de Potiphar (Genèse 39:13-18).

Ayant essayé en vain de le faire fauter, la femme de Potiphar a tenté de se venger. Il n’est pas nouveau que le meilleur des hommes soit faussement accusé de crimes. Il est bon de savoir qu’un jour, tout finira par se savoir, que tout sera révélé.

Le maître de Joseph a cru l’accusation prononcée par son épouse. Il est probable que Potiphar ait choisi cette prison à cause de la fermeté de sa discipline, mais Dieu a conçu ce cheminement pour préparer la destinée merveilleuse de Joseph. Ce dernier a été gardé et conduit par son Dieu.

Le patriarche était loin de tous ses amis et de toute sa famille ; il n’y avait personne pour l’aider ou le réconforter, mais le Seigneur était avec Joseph et lui a révélé Sa miséricorde.

Les innocents qui sont en prison doivent savoir que Dieu est à leur côté. Dans notre texte, Dieu a fait remarquer Joseph par le gardien qui lui a fait confiance pour contrôler les affaires de la prison.

Un homme pieux fera du bien partout où il se trouve et sera une bénédiction, même dans les liens et l’exil. N’oublions pas, quand nous sommes faussement accusés, de regarder à Jésus, Celui qui a souffert, étant tenté et n’ayant pas péché. Jésus a été calomnié, persécuté et emprisonné sans cause. Par la croix, Il est monté ensuite sur Son trône.

Puissions-nous suivre le même cheminement, dans la soumission et dans la souffrance, en ayant comme espérance, la Gloire céleste !

Étiquettes:

Paul Mukendi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case