Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Google, Facebook et Twitter accusés de discrimination à l’égard des chrétiens

La National Religious Broadcasters (NRB) accuse Google, Facebook et Twitter de discriminer les chrétiens sur internet. Cette accusation est-elle fondée ?

Le Dr Jerry A. Johnson, président de l’association internationale de communicateurs chrétiens « National Religious Broadcasters » (NRB), a annoncé le lancement d’une nouvelle initiative baptisée « Internet Freedom Watch«  visant recenser les cas de censure ou de discrimination des chrétiens dans les réseaux sociaux et les moteurs de recherche.

« Il est inacceptable que les géants du web discriminent les utilisateurs à cause de leurs idées », a déclaré le Dr Jerry A. Johnson lors d’une conférence de presse au National Press Club de Washington.

Le sénateur Ted Cruz annonce, ancien candidat aux primaires républicaines pour l’élection présidentielle américaine de 2016, a déclaré qu’il préférerait que Google, Facebook, Twitter et les autres médias sociaux mettent un terme à la discrimination des internautes en raison de leurs convictions religieuses. Il estime qu’une intervention du gouvernement n’est pas nécessaire.

« La plupart des Américains reçoivent les nouvelles du jour via les réseaux sociaux, et non plus par la presse écrite ou la télévision. Le changement le plus important survenu ces dernières années est que le pouvoir médiatique est désormais tenu par les grandes entreprises technologiques de la Silicon Valley. »

Il a fait remarquer que les géants du web peuvent vous rendre célèbres ou vous faire disparaître dans l’anonymat en quelques heures. « C’est facile sur Internet et les médias sociaux que les opinions qui ne sont pas appréciées par les géants du web disparaissent tout simplement », a déclaré Cruz. « C’est désormais une obligation morale » pour Google et les médias sociaux de promouvoir les libertés d’opinion, de religion ou de conviction.

Google est surtout critiqué pour la censure exercée par son service de vidéos Youtube, qui supprime tout contenu inapproprié. Certains responsables chrétiens sont suspendus lorsqu’ils tiennent des propos déplacés et non pas à cause de leur foi.

En conclusion, Google et les médias sociaux ne discriminent pas les chrétiens en raison de leur foi. Les personnes sont pénalisées à cause de leur comportement sur la toile, indépendamment de leur sexe, de leur race ou de leur religion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case