Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Développement de 3 tendances inquiétantes pour les chrétiens chinois

L’Église en Chine a connu une croissance fulgurante malgré les nombreuses restrictions imposées aux chrétiens au cours des 70 dernières années. Aujourd’hui, certains indicateurs ne présagent pourtant rien de bon pour l’avenir des croyants même si le gouvernement garantie la liberté de religion par sa constitution. Explications

D’un côté, une Église en forte croissance – de l’autre,  un gouvernement, dont la tolérance pour le christianisme semble avoir augmentée, au moins en théorie, puisque la liberté de religion est inscrite dans sa constitution qui stipule que le pays protège « les activités religieuses normales ».

Les responsables religieux eux-mêmes « ne considèrent pas le président Xi Jinping comme hostile au christianisme en tant que tel », a déclaré le théologien Richard Mouw.

Les choses semblent donc aller pour le mieux pour les chrétiens en Chine. Cependant, à y regarder de plus près, dans la pratique et sur le terrain, le développement de trois tendances principales dans ce pays inquiètent fortement Open Doors International concernant la liberté des chrétiens.

Première tendance, l’adoption récente par la Chine de nouveaux règlements religieux. De nouvelles directives religieuses visant à juguler « l’extrémisme religieux » ont été officiellement adoptées par le gouvernement du pays en automne dernier.

Si certains observateurs pensent que cette règlementation visera principalement à empêcher la montée de l’islam radical, d’autres craignent que le libellé de cette loi réduise les droits des chrétiens. Dans cette nouvelle règlementation figurerait notamment «des directives sur l’éducation religieuse, les types d’organisations religieuses qui peuvent exister, où elles peuvent exister et les activités qu’elles peuvent organiser». De part le côté très généraliste et flou de la terminologie de ce texte, certaines activités comme des camps chrétiens ou le culte dans les églises pourraient bien être interdits en vertu de ce règlement.

« L’impact à long terme de cette règle est inconnu mais préoccupant. » a affirmé Open Doors USA.

2ème tendance tout aussi préoccupante, le culte accru de la personnalité de Xi Jinping, actuel secrétaire général du Parti communiste chinois et président de la République populaire de Chine. Depuis sa prise de fonction fin 2012, en effet, et particulièrement ces derniers mois, son pouvoir n’a cessé d’augmenter. Lors de la réunion du congrès du Parti communiste en octobre, Xi Jinping a ainsi obtenu un autre mandat. Le parti, qui a inscrit sa politique dans la constitution chinoise, lui a accordé un niveau d’autorité équivalent à celui de l’ancien dirigeant Mao Zedong. L’élévation de la « la pensée de Xi Jinping »  rentre, selon  Thomas Muller, un analyste d’Open Doors dans « un schéma de restrictions croissantes sur la religion ».

A titre d’exemple, Muller explique que dans un livre récemment publié par la Central Party School (l’école du parti) il est exigé que tous les élèves apprennent à partir des expériences du président Xi.

Le risque est que si le culte de la personnalité de l’actuel Président de Chine se confirme, avec l’accentuation de l’idéologie communiste en surcroit, les autorités agissent plus fortement contre toutes les « idéologies » qui ne s’insèreraient pas dans ce système, y compris la religion chrétienne ».

Il va sans dire que l’accent mis sur la personnalité de Xi Jinping et l’idéologie communiste ne laissent aucune place à Jésus, et c’est précisément cette démesure qui constitue la troisième tendance la plus inquiétante pour les chrétiens chinois, à savoir le positionnement de Xi Jinping et du Parti communiste contre Jésus et son Église.

Récemment, plusieurs médias se sont fait l’écho d’une action entreprise dans le sud-est de la Chine qui montre à quel point les autorités actuelles sont hostiles à la foi chrétienne : au début du mois de novembre, des milliers de villageois ont ainsi été informés que Jésus ne pouvait pas les aider dans la maladie ou la pauvreté. Joignant le geste à la Parole, des images religieuses ont été remplacées avec des photos de Xi Jinping.

Selon le South China Morning Post que cite Open Doors, Qi Yan, le président du congrès du peuple Huangjinbu aurait déclaré :

« Beaucoup de ruraux sont ignorants. Ils pensent que Dieu est leur sauveur … Après le travail de nos cadres, ils réaliseront leurs erreurs et penseront : Nous ne devrions plus compter sur Jésus, mais sur le parti pour être aidé. « 

Même s’il ne s’agit encore que de tendances, et si seul l’avenir permettra de voir si elles se confirment ou non, une chose est sûre cependant, les choses bougent en Chine, et pas forcément dans le bon sens pour les chrétiens.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case