Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Condamnation de l’islamiste ayant commenté la vidéo du discours d’Ahok

Le tribunal de district de Bandung, capitale de la province de Java Ouest, a condamné Buni Yani à 18 mois de prison pour avoir tenu des propos discriminatoires contre Basuki « Ahok » Tjahaja Purnama, l’ancien gouverneur chrétien de Jakarta.

Une vidéo parue en septembre 2016 sur laquelle « Ahok », l’ancien gouverneur chrétien de Jakarta, s’exprimait et pour laquelle il avait été condamnée à deux ans de prison pour blasphème avait été modifiée par Buni Yani. Ses commentaires avaient également suscité la violence islamiste à l’égard du responsable chrétien et influencé les élections.

Sur la vidéo d’origine, « Ahok » mettait en garde les résidents de la régence des Mille-Îles contre ceux qui utilisent les versets coraniques à des fins politiques.

Afin de susciter la haine à l’égard de l’ex gouverneur de Jakarta, Buni Yani avait cependant altéré cette vidéo et posté des commentaires qui ressemblaient à des discours de haine. Cela a déclenché dès sa mise en ligne de violentes protestations de la part de groupes islamistes radicaux et a contribué à la défaite d’ Ahok, qui était pourtant le favori lors des élections d’avril dernier pour le poste de gouverneur de la capitale indonésienne.

Suite à des pressions exercées par les extrémistes, Ahok a été jugé et reconnu coupable d’avoir diffamé l’islam et condamné à deux ans de prison le 9 mai à la fin d’un procès controversé. Les chrétiens d’Indonésie avaient d’ailleurs été scandalisés par cette condamnation.

Buni Yani a finalement été condamné à 18 mois de prison pour avoir tenu des propos discriminatoires à l’égard de l’ex gouverneur chrétien de Jakarta et incité à la haine, une peine plus clémente que celle exigée par le procureur de la République qui demandait deux ans de prison et une amende de 7400 dollars.

Au cours des 19 audiences, l’accusé a refusé d’admettre sa culpabilité, bien que ses commentaires aient provoqué des violences sectaires entre différentes communautés religieuses.

Les avocats de l’ancien gouverneur de Jakarta ont qualifié de trop indulgent la peine de 18 mois pour incitation à la haine.

« Buni Yani a provoqué le chaos, à la lumière de cette décision, Ahok n’aurait pas dû être puni », a déclaré Wayan Sudirta selon AsiaNews.it.

Teguh Samudra a également eu du mal à le croire. La  condamnation de Buni Yani « aurait dû être plus longue que celle d’Ahok ! »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case