Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un homme âgé de Papouasie Nouvelle-Guinée rencontre Jésus

Un homme âgé du groupe des Iski en Papouasie Nouvelle-Guinée nommé Anka a été envoyé par ses proches dans un village pour vivre avec une famille chrétienne qui y implantait une église. Ils étaient en effet préoccupés par son âge et sa santé qui déclinait. Grâce aux enseignements reçus, Anka va faire une rencontre personnelle avec Jésus.

Jason et Nisae Williamson, de Toledo, Ohio, implantent une église parmi le groupe des Iski en Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Après l’arrivée des Williamson dans le village d’Oguru en 2014, un homme âgé nommé Anka d’un autre village s’est présenté. « Sa famille l’a envoyé dans notre village pour vivre avec nous afin qu’il puisse entendre la bonne nouvelle le plus tôt possible », a raconté Jason, dans un billet pour Ethnos360.

Il y avait des croyants dans sa famille qui étaient préoccupés par son âge et sa santé qui déclinait.

« Il est difficile de dire quel âge a Anka, car la plupart des Papous de Nouvelle-Guinée ne connaissent pas leur date de naissance. Cependant, Anka se souvient avoir été un petit enfant pendant la Seconde Guerre mondiale et avoir couru pour sa sécurité alors que les avions de chasse japonais et américains combattaient dans le ciel. Il doit donc avoir au moins 80 ans », a-t-il noté.

Anka avait aussi une peur de la mort qu’on pouvait saisir :

« Anka a grandi en apprenant de ses chefs religieux locaux qu’il devait gagner sa route vers le paradis, et ses parents lui ont enseigné qu’il devait aussi continuer à adorer et à apaiser les esprits. »

« Il continuait encore et encore à avoir peur des esprits et avec sa peur écrasante de la mort », a souligné Jason.

Avec un certain sens de l’urgence, les Williamson ont commencé à prier pour qu’Anka reçoive Jésus avant sa mort.

Quand Jason a commencé son enseignement sur la « Nouvelle création en Christ » dans le village, Anka était l’un des premiers à arriver chaque matin, s’assurant qu’il avait une place à l’avant.

Après quatre mois d’enseignement, Anka s’approcha des Williamsons, débordant de joie: «Maintenant, je sais que Jésus a payé pour MES péchés et maintenant je suis un enfant de Dieu. Je ne crains plus la mort, je vais mourir et être avec Dieu !  »

Il était né de nouveau et était rempli de l’Esprit.

Quelques mois plus tard, la santé d’Anka s’est aggravée et il pouvait à peine parler, mais il a continué à assister à l’enseignement.

« Un après-midi, nous avons appris qu’il était décédé, la première mort d’un croyant dans l’église Iski. »

La fille d’Anka a dit: « Ce n’est pas une chose triste, je sais qu’il est avec Dieu maintenant. »

Après une mort, la tradition Iski est de rester éveillé toute la nuit par crainte que s’il n’y a pas un niveau de tristesse approprié, l’esprit de la personne ripostera contre eux.

Mais la puissance de l’Évangile a apporté un changement culturel.

« Ce soir-là, les croyants sont venus vers moi et ont dit que c’était le moment de louer Dieu pour avoir sauvé Anka. « Ils avaient également prévu de rester debout et de chanter des chants de louange à la place », a encore noté Jason.

Le jour suivant, les nouveaux croyants se sont assis et ont évoqué ce qu’ils pensaient de la mort.

« Jason, nous avions l’habitude de penser que l’esprit du défunt allait errer dans son village pendant trois jours et à la fin de ces trois jours nous allions à la rivière pour nous laver les mains et le renvoyer. »Maintenant nous savons que quand quelqu’un meurt, son esprit quitte immédiatement le corps et va directement au paradis ou en enfer. »

Un autre croyant a dit à Jason qu’ils croyaient autrefois que l’esprit du défunt pouvait leur dire comment il était mort (et si quelqu’un l’avait empoisonné).

« Ils porteraient le corps autour du cercueil et l’esprit du mort les dirigerait vers l’homme qui l’aurait empoisonné soi-disant. »

L’un des villageois a dit à Jason: «Nous voyons maintenant que cette coutume n’a pas de sens ! Notre pensée ou les esprits nous ont fait croire que c’était vrai.  »

Les Williamson pouvaient voir cet enterrement ne ressemblerait à aucun autre dans le passé. « Lors de l’enterrement d’Anka, même sa famille incroyante qui venait de loin pouvait voir que cette sépulture était différente, et ils ont aussi exprimé de la joie en sachant que leur grand-père avait entendu et cru le message du Sauveur. »

Préparations funéraires

Jason et Nisae louent le Seigneur pour la paix qu’il donne aux nouveaux croyants iski. « C’est quelque chose qu’ils n’ont jamais expérimenté auparavant, et nous nous réjouissons pour eux car ils permettent à la vérité de s’infiltrer dans leur vision du monde et de commencer à la changer. »

« Merci pour vos prières continues pour la jeune église Iski! »

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case