Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Des médecins sans voix face à la guérison d’une chrétienne

Lorsque la chrétienne Tecla Miceli a été diagnostiquée d’un cancer qui ne lui laissait que 3 à 5 ans à vivre, elle a gardé la foi… et Dieu a fait un miracle.

Diagnostiquée avec un myélome multiple, un cancer des cellules plasmatiques de la moelle osseuse, une maladie considérée comme incurable, Tecla Miceli est restée concentrée sur la foi en Jésus et la prière, et Dieu a apporté une guérison miraculeuse qui a confondu ses médecins.

« Ils ont dit que j’avais 3 à 5 ans à vivre », explique Tecla Miceli. «C’était affreux et j’avais peur de mourir», dit-elle. Tecla a grandi en Sicile et est arrivée aux États-Unis à l’âge de 16 ans avec ses parents.

Diagnostiquée à un stade précoce, Tecla étant opposée à la chimiothérapie, les médecins ont accepté de surveiller la progression du cancer avec des examens osseux et des tests sanguins tous les 60 jours.

« L’oncologue a fait une radio de la colonne vertébrale et il en est ressorti qu’elle avait un niveau 17 de plasma sanguin et un seuil de 5 », explique Gary LaFerla, son fils, qui a accompagné sa mère aux visites du médecin. À 17%, les médecins étaient prêts à attendre avant d’entamer la chimiothérapie.

Mais après trois années de surveillance de Tecla, les médecins ont remarqué une augmentation alarmante des cellules cancéreuses. « C’était un cancer complet, avec au moins 27% de cellules cancéreuses dans le sang », explique Gary.

Élevée comme une catholique, Tecla est née de nouveau sous l’influence de Gary et de sa soeur Laura, qui ont été impliqués à Calvary Chapel à Costa Mesa, en Californie.

Nicky Cruz, l’ancien membre du gang, parlait quand Tecla a visité la Calvary Chapel pour la première fois. Émue par son message, elle s’est sentie poussée à s’avancer. «J’ai senti une grosse flamme dans mon cœur qui me poussait littéralement à monter là-bas», raconte-t-elle.

« J’ai accepté Christ mais je ne savais pas ce que je faisais. J’ai conduit jusqu’à la maison et je me sentais différente. Je n’ai jamais voulu pécher à nouveau. Le lendemain matin, je me suis réveillée avec un sourire sur le visage et je me suis sentie si paisible. « 

Tecla saisit finalement les mots que lui avaient déclarés sa fille précédemment. «Pour la première fois, j’ai vraiment compris ce que Laura voulait dire quand elle m’a parlé de la paix du Seigneur qui remplit le cœur d’un nouveau croyant et comment le ciel semble plus bleu et l’herbe plus verte. »

« Tout au long de ma maladie, Laura a prié avec moi tous les jours et m’a donné des paroles positives et encourageantes de foi en Jésus. »

La foi de Tecla est devenue une composante essentielle alors qu’elle faisait face à une crise potentiellement mortelle. « Ce cancer ronge les os de l’intérieur et ils se détruisent », a noté Gary. « Cela peut être très douloureux. »

Après 36 mois, le scanner de la tête de Tecla a révélé des lésions cancéreuses couvrant son crâne.

« Elle était faible tout le temps, elle dormait beaucoup, elle n’arrivait pas à bouger beaucoup », se souvient Gary. « Elle avait des tâches de sang partout sur ses bras et ses jambes. Elle était très anémique. »C’est un horrible type de cancer. »

Les médecins de Tecla voulaient faire une biopsie de moelle osseuse de sa colonne vertébrale avant de commencer la chimiothérapie.

« J’ai eu une semaine entière pour réfléchir et prier et j’ai été pétrifiée tout le temps », raconte Tecla. « Je ne savais pas si je voulais de la chimio ou si je devais mourir naturellement. Je pleurais tout le temps. « 

Un soir, Gary a dîné avec sa mère parce qu’il prenait l’avion pour quitter le comté d’Orange le lendemain matin.

Après leur repas, il a dit: «Maman, agenouillons-nous et prions.» Ils se sont tous deux agenouillés ensemble. « Maman, les psaumes sont pleins des promesses de Dieu. Je veux que tu les lises tous et que tu t’en tiennes aux promesses de Dieu. Nous prierons pour toi.  »

Tecla passa toute la semaine dans son patio à lire les psaumes et à prier. « C’est tout ce que j’ai fait. J’ai prié pour que Dieu me guérisse. « 

Elle a déversé son cœur devant Dieu :

« Je sais que j’ai tout accompli dans ma vie, je suis mariée, j’ai des enfants, des petits-enfants, j’ai terminé mes études, mais je ne suis pas encore prête à mourir. Si tu me guéris, je parlerai de ton miracle à quiconque veut l’écouter »

Cette nuit là, – peu avant un nouvel examen de  sa moelle osseuse – elle a fait un rêve remarquable.

« J’étais à l’extérieur d’un marché et j’ai remarqué que j’avais un chariot rempli à ras bord de longues miches de pain. J’ai essayé d’en donner quelques-unes, mais seulement certains les prenaient. « 

Puis elle se retrouva suspendue à une corniche large de 9 mètres au-dessus du sol. « J’ai baissé les yeux, pensant que j’allais tomber. Tous ces gens levaient les yeux. J’étais suspendu à un rebord, mais ma main tenait un gros clou épais avec ma main droite.

Elle pensait qu’elle allait tomber et mourrait sûrement.

« Puis j’ai réalisé que le clou que je tenait créait lentement une crevasse et glissait vers le bas. Il me ramenait lentement vers l’étage en dessous. Quand j’ai atteint le sol, j’ai pleuré parce que c’était un miracle. C’est un miracle, vous ne savez pas que c’est un miracle », pleura-t-elle lorsqu’ elle a atterri en toute sécurité. « Dieu est réel. Ne me croyez-vous pas ? »Elle a pris son panier et commença à offrir du pain aux gens. Certains ont pris le pain et d’autres pas.

Tecla se réveilla le lendemain matin en ressentant une paix parfaite. « J’ai compris que le pain était le Pain de Vie », dit-elle.

Jésus a déclaré: « Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. « (Jean 6:35)

Quelques jours plus tard, Tecla a eu le test de la moelle osseuse, une procédure douloureuse qui nécessitait un sédatif fort, mais elle s’est réveillée paisiblement et de façon surprenante, n’a eu aucune douleur après le test.

Gary et Tecla sont allés rencontrer le médecin pour revoir les résultats. Sa première chimiothérapie devait commencer le lundi suivant.

L’oncologue avait une expression inhabituelle sur son visage au début de son rendez-vous. « Vous savez à quel point ces examens sont devenus problématiques« , a-t-il commencé.
« Regardez ça.Je suis curieux.Je sais que nous sommes déjà entre 27 et 32 % de cellules cancéreuses, donc elle est atteinte d’un cancer à part entière. « Mais regardez ce test que j’ai pris de la colonne vertébrale … cela est revenu à 5 ou 6 %. C’est impossible. Le plasma sanguin ne se rétracte jamais. C’est un axiome de la médecine. Ils ont dû faire une erreur au labo, « dit-il en secouant la tête, incrédule.

Un des étudiants de Tecla était un radiologue, qui était convaincu qu’une analyse plus récente du crâne de Tecla était une erreur. Les deux médecins ont réussi à se connecter par téléphone lors du rendez-vous. L’oncologue a raccroché le téléphone et a dit : « Eh bien, c’est complètement stupéfiant pour moi … Je ne suis pas d’accord mais je ne sais pas quoi dire. »
« Croyez-vous en Dieu ? « Demanda Tecla. » Oui « Tecla se mit à parler au docteur de son rêve et des prières pour sa guérison. Le docteur les regarda tous deux avec étonnement puis il dit :
« En 25 ans de pratique, je n’ai jamais rien vu de tel. » il admis finalement l’évidence, tous les chiffres étaient en baisse, plus bas que lorsqu’elle avait été diagnostiquée. Tecla a commencé à pleurer et Gary a été étonné.

Le docteur a appelé cela une anomalie – sa façon d’expliquer un miracle », se souvient Gary. Mais lui aussi a commencé à pleurer parce qu’il était vraiment ému. »Quand le docteur a retrouvé son sang-froid, il a dit : « Vous êtes libre d’aller vivre votre vie … Je vais continuer à surveiller vos tests sanguins. » ses tests étaient tous négatifs. « C’est un miracle », s’exclame Tecla.

« Mon fils, ma fille et leurs familles ont eu chacun prié dans leur église tout le temps et je veux les remercier tous. » La prière fonctionne et Dieu entend ! « 

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter