Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Actualité Chrétienne

Informer l'église

Plusieurs détenus se convertissent après le témoignage de chrétiens en prison

Arrêtés puis condamnés pour blasphème et prosélytisme, des chrétiens qui travaillaient dans l’un des pays les plus fermés à l’Évangile au Moyen-Orient, ont été emprisonnés pendant 7 mois à cause de leur foi. Grâce à leurs prières pour les détenus parmi les plus dangereux, plusieurs ont été guéris et ont mis leur confiance en Jésus-Christ.

Zélés pour le Seigneur malgré la persécution, après avoir partagé l’Évangile à beaucoup de musulmans d’une région très dangereuse pour les chrétiens, le pasteur Zakkir et une équipe de chrétiens se sont assis ensemble pour intercéder pour le salut de ceux qu’ils avaient rencontrés.

C’est à ce moment là qu’ils ont été arrêtés voilà 7 mois rapporte Bibles for Mideast qui relate leur histoire. Condamnés par un tribunal religieux à la prison pour prosélytisme et blasphème, ils ont été jetés en prison dans une cellule avec de nombreux criminels notoires et des meurtriers.

Pendant plus d’un mois, ils ont été soumis à la torture brutale par des gardiens de prison et à un harcèlement constant, souvent violent, de leurs codétenus. Pourtant, ils disent maintenant qu’ils ont constamment senti la présence du Seigneur Jésus-Christ. Par rapport à ce que le Seigneur a enduré pour nous, expliquent-ils, leurs souffrances ne sont rien.

En arrivant à leur cellule, ils se sont immédiatement agenouillés et ont prié au nom de Jésus. Voyant cela, d’autres prisonniers les ont battus et ont refusé qu’ils prient. Ils ont alors décidé de prier pendant que les autres détenus dormaient… Selon leur témoignage, le Seigneur a dû endormir profondément ses compagnons de captivité pour permettre à ses enfants de l’adorer en Esprit et en vérité et en toute sécurité.

Ils ont prié spécialement avec ferveur pour leurs geôliers et leurs compagnons de cellule.

Un jour, un homme emprisonné pour avoir tué trois personnes a développé de graves douleurs à la poitrine et a commencé à vomir du sang. Il faisait parti de ceux qui encourageaient les autres à torturer les membres de l’équipe d’évangélisation.

« Pouvons-nous prier Jésus pour ta guérison ? » demanda le pasteur Zakkir.

« Non! » Répondit-il. « Vous ne pouvez pas prier pour moi dans ce nom et je ne veux plus entendre ce nom! »

Comme les vomissements recommençaient encore plus sévèrement, l’homme, maintenant épuisé, pensait qu’il allait mourir.

« Pouvons-nous prier pour vous ? » demanda de nouveau Zakkir. « Jésus est celui qui guérit puissamment et Il vous guérira et vous donnera la vie dont nous sommes témoins. »

Le criminel n’a pas refusé l’offre cette fois-ci. Alors le pasteur a touché sa tête et a prié pour lui. Les autres membres de l’équipe ont aussi posé leur main sur lui, se joignant aux prières.

Le vomissement s’est arrêté immédiatement, tout comme ses douleurs thoraciques. Il a sauté sur ses pieds comme si absolument rien n’était ou avait été faux ! Il s’émerveillait d’avoir ressenti quelque chose comme un courant électrique dans son corps quand les hommes priaient.

D’autres dans la cellule ont été également stupéfaits à son soulagement rapide. L’atmosphère dans la cellule a commencé à se transformer à mesure. Les missionnaires pouvaient maintenant prier librement comme et quand ils le voulaient.

De plus, quand un prisonnier se sentait malade ou déprimé, il demandait maintenant la prière et trouvait un soulagement rapide et remarquable. Un par un, les meurtriers condamnés, les violeurs, les voleurs et autres hors-la-loi se sont joints aux travailleurs de l’Évangile dans leurs moments de prière. Sans que les gardiens de prison ou les officiers ne le sachent, toute la cellule devint sa propre église souterraine chaque nuit, avec des louanges, des adorations et des prières s’élevant au ciel.

Comme ancien musulman converti au christianisme, Zakkir et son équipe ont tous raconté leurs propres histoires de salut, et le pasteur a partagé le message de l’Évangile. Chaque prisonnier confessait ses nombreux péchés devant Jésus-Christ, et l’acceptait volontiers comme sauveur personnel et Seigneur. Ils ont convenu que s’ils étaient libérés de prison, ils deviendraient eux aussi des témoins de Jésus pour les autres.

Il y a trois mois, un nouvel officier a pris en charge la prison. Tout nouveau dans son travail, il semblait faire tout son possible pour prouver qu’il était dur et capable de contrôler ceux qu’il avait sous sa responsabilité. Il se conduisait durement envers les prisonniers, mais n’arrivait pas à comprendre pourquoi les hommes dans cette cellule en particulier semblaient calmes et heureux. Donc non seulement ils étaient bienveillants  les un envers les autres mais, encore plus surprenant, quand ils ont été battus ou torturés, ils ont répondu: «Louez le Seigneur!» Il a découvert que c’était grâce aux prières des membres de l’équipe évangélique. Donc, après deux semaines, il a déplacé Zakkir et son équipe dans une cellule séparée.

Il a continué à les regarder. Une nuit, dès qu’il les a entendus prier, l’officier est entré dans leur cellule.

Il fut surpris lorsqu’il entendit cela et commença à partager sa propre histoire. Ayant étudié dans une université occidentale, il avait beaucoup d’amis chrétiens. Grâce à eux, il a appris à connaître le sacrifice de Jésus et l’avait même accepté comme son sauveur personnel. Il avait l’habitude d’aller à des cultes et des services de prière avec ses amis et avait beaucoup d’expériences avec Dieu à ce moment-là.

Mais quand il rentra chez lui après ses études, il rejoignit les services gouvernementaux et perdit toute fraternité chrétienne. Il commença cependant encore sa journée à lire la Bible et à prier secrètement Jésus, matin et soir. Maintenant, il se joignait avec ardeur aux évangélistes dans la prière. Il a demandé à chacun d’entre eux de partager leurs témoignages et bien sûr ils l’ont fait. Les hommes ont continué dans le culte et la prière jusqu’à l’aube. Dès lors, l’officier se joignit à eux tous les soirs pour prier. Avec son aide, les prisonniers de la cellule précédente de l’équipe ont continué leurs prières. Comme le nouvel officier, secrètement chrétien, régnait dans les cercles supérieurs du système pénitentiaire, il chercha à obtenir leur libération de prison – avec une condition (un ordre des cercles supérieurs): ils doivent quitter leur pays natal.

Les évangélistes ont été libérés de prison il y a quelques jours. Avant de partir, le pasteur Zakkir a demandé à deux des prisonniers de mener des offices de prière réguliers dans la prison, comme le Seigneur lui-même le conduirait. L’officier de prison chrétien a offert son plein soutien à ceci. L’officier a alors pris des dispositions pour que le pasteur Zakkir et sa courageuse équipe de sept personnes quittent le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter