Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Les chrétiens du Nigeria sont confrontés à la charia

Les chrétiens du Nord du Nigeria sont persécutés par le groupe terroriste islamique Boko Haram et les bergers musulmans peuls qui ont tué des milliers de chrétiens et détruit des centaines d’églises. Dans l’État fédéré de Kano, où la charia a été instituée il y a plusieurs années, les chrétiens sont fortement minoritaires et très vulnérables.

Lors de leur dernier voyage au Nigéria, Franco Majok et Joel Veldkamp ont visité la métropole de Kano, capitale de l’État fédéré éponyme situé dans le nord du pays. L’évêque du diocèse catholique de Kano, Mgr John Namaqzah Niyring, est reconnaissant de pouvoir travailler avec la Solidarité Chrétienne Internationale. Il apprécie également la bonne collaboration avec d’autres confessions, par exemple les chrétiens évangéliques. Il est convaincu de l’importance de travailler ensemble, rappelant que « nous, les chrétiens, ne représentons que 5 % de la population de notre État. » Il explique que les 95 % restant sont presque exclusivement des musulmans, avec une prédominance sunnite. À cela s’ajoute que la charia est en vigueur dans cet État. La vie quotidienne est donc parsemée de défis pour la minorité chrétienne et il faut beaucoup de patience pour toutes les démarches administratives, par exemple si l’on désire obtenir une autorisation pour construire une église.

L’islam et le christianisme à Kano

La ville de Kano, avec ses cinq millions d’habitants, est un centre d’affaires actif dans le commerce avec le Tchad, le Niger, le Cameroun et le Mali. L’islam y est arrivé au XIVe siècle et il s’est progressivement substitué aux croyances tribales traditionnelles, essentiellement dans la ville elle-même. Actuellement, Kano est dirigée par le 14e émir de l’ethnie des Peuls.

Au début du XXe siècle, les anglicans (1903) et les catholiques (1918) sont arrivés dans la région et ont surtout œuvré dans les campagnes. Dans les régions rurales, la majorité des chrétiens sont donc des indigènes qui n’ont jamais été islamisés.

Dans la ville de Kano, par contre, la plupart des chrétiens viennent d’autres régions du Nigéria.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter