Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Exclu de son village, un Burkinabé entend parler de Jésus

Accusé d’avoir pratiqué la sorcellerie pour faire mourir une fillette de 6 ans dans un village au Burkina Faso, Adama *, un homme âgé de 90 ans a été banni de son village… Abandonné seul dans la nature, il envisageait de mettre fin à ses jours lorsque des chrétiens l’ont rencontré…

Adama * avait vécu toute sa vie dans son village au Burkina Faso, mais soudain, il a été banni raconte Christian Aid Mission qui rapporte son histoire.

Ne comprenant pas la raison de la mort brutale d’une fillette de 6 ans, les chefs tribaux Bwana près de Tuy, dans la partie occidentale du Burkina Faso, avaient entrepris un rituel de divination pour déterminer les raisons qui avaient pu provoquer les esprits locaux à commettre un tel outrage.

Le rituel occulte a désigné Adama, qui a été accusé d’avoir employé la sorcellerie pour engendrer une maladie mortelle chez la petite fille. Totalement sous le choc, le vieil homme était presque incapable de murmurer qu’il n’avait rien fait de tel.

Les traditions du village animiste exigeaient qu’il soit expulsé pendant deux ans pour vérifier sa culpabilité ; s’il réussissait à survivre dans la nature, il serait déclaré innocent et pourrait revenir.

Pendant plus d’un mois, Adama a réussi à survivre en ayant comme seul abri qu’une couverture accrochée aux branches des arbres et comme lit que de l’herbe, en mangeant de la viande qu’une petite-fille audacieuse lui tendait. Mais la solitude, les éléments et le traumatisme psychologique ont rapidement eu raison de lui. Désemparé et brisé, il avait maudis des rochers parce qu’il croyait que les missionnaires l’espionnaient.

Alors que les chrétiens, qui avaient tenté d’évangéliser le village sans succès, ont été escortés hors du village par les autorités, ils ont aperçu Adama criant au loin en train de tenter de mettre fin à ses jours en se pendant. Un des missionnaires s’est alors approché de lui pour lui parler et l’inviter chez lui.

Après quelques semaines de soin pour lui, le missionnaire a invité la seule famille du village qui était devenue chrétienne à parler à Adama.

« Il a appris l’amour de Dieu pour les hommes de la famille et a décidé de suivre ce Dieu d’amour qui a donné sa vie pour le salut de l’humanité », a déclaré le directeur. « Tous nos centres de formation de missionnaires priaient Dieu de restaurer sa dignité et, deux mois plus tard, les villageois ont découvert les vraies raisons de la mort de la fillette, qui n’avait rien à voir avec lui. »

Les chefs de village ont admis qu’ils se trompaient en mettant une confiance aveugle dans les pratiques occultes et ont invité Adama à revenir au village. Il a commencé à diriger une église de maison, et trois chefs de village ont mis leur foi en Christ.

« Ils ont été baptisés il y a quatre mois », a déclaré le directeur. « Les dirigeants du village ont décidé d’abandonner les pratiques de divination, qui avaient fait tant de victimes, et maintenant quatre familles, dont la famille du chef du village, louent le Seigneur.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter