Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Emmanuel Macron défend les racines chrétiennes de la France

Comme il l’a fait avec les représentants des communautés juive, protestante et musulmane, Emmanuel Macron a répondu hier soir à l’invitation de la Conférence des Évêques de France. Le soutien du Président de la République aux chrétiens protestants et catholiques se justifie par sa volonté de rassembler les Français et d’engager un dialogue avec toute la communauté nationale.

Au Collège des Bernardins, un lieu de dialogue et de réflexion, le président de la République s’est exprimé devant un parterre d’associations et de bénévoles qui interviennent au chevet de ceux qui souffrent ou se sentent exclus, comme le Secours Catholique ou encore l’association « David et Jonathan » qui vient en aide aux catholiques LGBT. Par ce discours, il a salué ceux qui font vivre leur foi « dans la glaise du réel » en s’engageant au quotidien auprès des plus faibles.

« Le politique et l’Eglise partagent cette mission de mettre les mains dans la glaise du réel, de se confronter tous les jours à ce que le temporel a, si j’ose dire, de plus temporel. » – Emmanuel Macron

Certains y auront vu une remise en cause du principe de laïcité. Mais la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat n’interdit pas le dialogue entre l’Etat et les représentants d’une religion, quelle qu’elle soit. La laïcité défend la liberté de chacun de croire ou de ne pas croire, principe dont le président a réaffirmé qu’il en serait l’indéfectible garant.

« Mon rôle est de m’assurer qu’il ait la liberté absolue de croire comme de ne pas croire mais je lui demanderai de la même façon et toujours de respecter absolument et sans compromis aucun toutes les lois de la République. C’est cela la laïcité ni plus ni moins, une règle d’airain pour notre vie ensemble qui ne souffre aucun compromis. » – Emmanuel Macron

Garant de la liberté de croire ou de ne pas croire et garant de la séparation de l’Eglise et de l’Etat, le président a dit clairement à l’Eglise qu’elle n’avait rien à attendre de lui mais que lui attendait beaucoup d’elle, comme de tous les citoyens engagés et comme de toutes celles et ceux qui nourrissent la réflexion collective sur l’Homme. C’est en ce sens qu’il a estimé que les liens avec l’Eglise devaient être réparés, parce que la voix des catholiques est utile au débat public.

« Cette voix de l’Eglise, nous savons, au fond, vous et moi qu’elle ne peut être injonctive. Elle ne peut dès lors être que questionnante. » – Emmanuel Macron

La question de la laïcité mérite mieux que les raccourcis ou l’esprit de polémique dans lequel certains se sont exprimés. C’est pourquoi nous avons souhaité vous envoyer le discours du président dans son intégralité.

Pour plus d’information, lire le discours d’Emmanuel Macron devant les évêques de France

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case