Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Que fêtent les chrétiens à Pâques ?

Pâques est l’occasion pour les chrétiens de célébrer la résurrection de Jésus. L’origine et les modes de célébration de cette fête sont inséparables de la vie, de l’histoire et de l’évolution du peuple d’Israël au cours de treize siècles de son histoire jusqu’à l’ère chrétienne.

Jésus est mort et ressuscité alors que se déroulait la fête juive de Pâque. Dès lors, pour les chrétiens, le mot et son contenu se sont chargés d’un sens extrêmement riche. La fête de Pâques est la célébration du mystère qu’a constitué pour Jésus son passage de la mort à la vie, sa résurrection.

Mais pour la fêter, les premières communautés chrétiennes ont repris aux circonstances de la fête juive, à ses rites et à ses symboles des éléments qu’elles ont transposés dans leurs propres rites et symboles, tels ceux de la libération de l’esclavage en Égypte, du passage de la Mer rouge et de l’agneau pascal interprété désormais du Christ, l’Agneau de Dieu. Aussi est-il indispensable de traiter d’abord de la fête juive de la Pâque avant de décrire la mise en place de la fête liturgique de la Pâque des chrétiens et du développement des théologies qui ont alors donné sens à cette célébration.

La fête juive de la Pâque 

« Pâque », en hébreu pesaḥ (Grec. paskha), vient d’un verbe qui signifie « passer outre », c.-à-d. « épargner » (Ex 12:13, 27, etc.). Dans le récit biblique, Dieu frappe les premiers-nés égyptiens mais épargne les maisons israélites badigeonnées de sang. Le mot est utilisé à la fois pour la fête et pour la victime sacrificielle.

Le nom de Pâque s’applique, soit au passage de l’ange exterminateur, soit à l’agneau pascal, soit au repas où on le mangeait, soit à la fête proprement dite, soit aux victimes particulières qui s’offraient pendant la solennité, soit aux pains sans levain, soit aux différentes cérémonies qui précédaient ou accompagnaient les sacrifices, soit enfin à Jésus-Christ lui-même, qui en a été la réalisation (Jean 1:29; 1 Corinthiens

La Pâque chrétienne 

Quand revient chaque année la date de la Pâque juive qui commémore et fait revivre l’événement historique de l’action salvatrice de Dieu à l’égard de son peuple, les chrétiens ne se plient plus à ses rites. Tout en proclamant les grands textes de l’Ancien Testament, ils en célèbrent l’accomplissement et le dépassement en Jésus-Christ.

Il faut dire que la Pâque chrétienne à succédé à la Pâque juive; elle a pris sa place dans le cœur de ceux qui ne sont plus sous la loi, mais sous la grâce. Jésus Christ l’a fondée par sa mort, comme cela ressort non seulement de cette parole de l’apôtre: «Christ, notre Pâque, a été sacrifié pour nous» (1 Corinthiens 5:7), mais encore des rapports évidents et nombreux qui ont fait de son sacrifice l’accomplissement perpétuel de ceux qui devaient être offerts par les Juifs. Il serait trop long d’énumérer ici tous ces rapports entre le Christ et l’agneau pascal, de même que ceux que les auteurs sacrés font ressortir entre le sacrifice de Christ et la pâque.

L’institution de la Cène 

Il ressort aussi de l’institution de la Cène qu’elle était destinée à rappeler le souvenir de la mort de Christ, et qu’elle avait sous ce rapport une signification pascale, réelle, mais plus étendue et moins cérémonielle que la fête proprement dite.

La Cène est une pâque réitérée et fréquente; elle est la commémoration de la mort de celui qui est notre Pâque, et ce souvenir doit accompagner la pensée du chrétien, non seulement dans la grande solennité que l’Église a consacrée, mais dans toutes les occasions où il s’approche de la table du Seigneur. Il se rappelle alors qu’il a été délivré comme le Juif, mais d’une servitude plus terrible, mais par un sang plus précieux, mais pour un avenir de joies plus grandes, plus sûres, plus durables, pour la sainteté et pour la vie éternelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case