Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Conversion de 164 personnes après un témoignage sur le club 700

Le témoignage de conversion du Dr Mattew Chavis diffusé sur le club 700 a été utilisé comme canal par Dieu pour toucher des vies : 164 personnes vont se convertir, et 122 consacrer à nouveau leur vie au Seigneur.

En tant que jeune homme, le Dr Matthew Chavis a grandi dans une famille chrétienne aimante. Cependant, l’église que sa famille a fréquentée était très stricte.

« Nous avons appris la peur de Dieu. Ils mettent la crainte de Dieu en vous», a expliqué le Dr Matthew Chavis, auteur de Old Highway 316. Sa récente participation à une émission du Club 700 va conduire 164 personnes au salut et 122 personnes à se consacrer de nouveau au Seigneur suite à son intervention de six minutes, un temps beaucoup plus élevé que la moyenne pour le programme. »

À 13 ans, il s’est engagé envers le Christ après avoir visionné un film à l’église sur la fin des temps. « Ce film a montré ce qui est arrivé aux gens qui ont pris la Marque de la Bête », dit-il. Le film a engendré de la crainte en lui.

Quand le film s’est terminé, un homme plus âgé de l’église s’est approché de lui, l’a regardé gravement dans les yeux et lui a dit : « Il est temps … es-tu prêt ? »

Chavis acquiesça : « J’ai accepté Jésus dans mon coeur à 13 ans, mais je ne connaissais pas l’amour de Dieu. »

Après le lycée, il entra dans une longue période de rébellion. « J’ai quitté l’église et j’ai commencé à traîner avec de mauvaises fréquentations pendant 28 ans« , raconte-t-il.

Il a épousé une femme juive et a arrêté d’aller à l’église. « Elle n’a pas pratiqué sa foi et je n’ai pas pratiqué la mienne », dit-il.

Le Dr Chavis est devenu chiropraticien et a eu une pratique florissante, voyant jusqu’à 55 à 60 patients par jour. « Je n’ai jamais donné de crédit à Dieu pour quoi que ce soit. Ce n’était pas comme si je n’y croyais plus, mais je pensais que j’avais construit ma vie tout seul. »

Puis la grande récession de 2008 a frappé et il a perdu les deux tiers de ses patients :

« Je buvais depuis un certain nombre d’années mais ça devenait plus lourd. Nous avons commencé à avoir des problèmes financiers, ce qui m’a conduit à avoir une plus grande consommation d’alcool.  »

Lui et sa femme se sont brouillés dans leur propre maison. «Mon mariage était à la dérive et j’étais sur le point de perdre mon entreprise», raconte-t-il.

En 2013, il a assisté à un séminaire de chiropratique. Il s’est réveillé plus tôt que la normale avant le début du séminaire, complètement déprimé à cause de sa vie.

« Dieu si tu m’aimes encore, prouve-le, » soupira-t-il. Il pensait au suicide.

Il a passé 12 heures de la la journée dans un séminaire auquel participait 250 médecins. « Je suis sorti du séminaire et je suis allé à ma voiture et en reculant et j’ai vu qu’il y avait un livre sur mon pare-brise. »

Il ramena la voiture sur l’espace de parking, sortit et attrapa le livre. « Pourquoi ai-je un livre sur ma voiture ? » se demanda-t-il intérieurement.

Le Dr Chavis regarda les autres voitures et aucun d’entre eux n’avait de livre sur leur pare-brise. « Je n’ai même pas regardé le titre. Je n’avais pas mes lunettes. Je ne pouvais pas voir de près. Je l’ai posé sur la lunette arrière. « 

Deux mois plus tard, le chiropracticien est sorti pour nettoyer sa voiture. Alors qu’il attaquait la partie située sous le siège du conducteur, il a remarqué quelque chose. « Oh, il y a ce livre », se dit-il.

Quand il est entré, il a mis ses lunettes et a finalement lu son titre : « Trouver votre chemin, un guide pour découvrir le but de Dieu pour votre vie » par Gary LaFerla.

Le Dr Chavis n’était pas particulièrement attiré par le titre. Il pensait qu’il pourrait donner le livre à l’un de ses patients «religieux». Quand la femme qu’il avait en tête est entrée dans son bureau, quelque chose d’étrange est arrivé.

« Je suis allé dans mon bureau, je lui ai tendu le livre et je me suis senti physiquement malade, comme si j’étais sur le point de vomir. »

La femme l’a regardé et lui a dit : « Ça va doc ? »

Il fit une pause pour un moment. « Tu sais … peut-être que c’est à moi de lire ça. » Il retira sa main du livre. Dès que le Dr Chavis retira sa main, les symptômes disparurent.

Deux autres mois s’étaient écoulés et le Dr Chavis n’avait toujours pas lu le livre. Sa clinique chiropratique était au bord de l’échec. Son compte d’affaires était à découvert de 500 $ et il ne lui restait que 20 $ dans son compte personnel. Il a commencé à mettre à jour son curriculum vitae, compte tenu d’un changement de carrière dans les ventes de produits pharmaceutiques.

Une nuit, alors qu’il était assis seul, regardant les Braves jouer contre les Giants, il s’apprêta à entamer son cinquième verre d’alcool fort. « J’en avais assez avec la vie », se souvient-il.

Il est allé prendre sa dernière gorgée quand il entendit une voix audible lui dire: « Comment puis-je t’aider si tu continues à m’ignorer ? »

La voix le surprit et le docteur Chavis se retourna pour voir si quelqu’un était là. Mais il n y avait personne. « Tout ce que j’ai vu était l’horloge sur la cuisinière qui affichait 10 h 30. »

Quand ses yeux se tournèrent vers la table, il vit le livre. « Le livre semblait comme éclairé », remarqua-t-il. Dr Chavis a alors pris le livre et a commencé à le feuilleter, mais s’est vite rendu compte que ce livre était rempli de versets bibliques.

Se sentant coupable, il déclara : «Seigneur, j’ai tout cet alcool en moi. Je ne veux pas lire ta Parole dans cette condition et te manquer de respect. Si tu sauves mon âme pendant la nuit, je te promets de me lever et de lire ce livre. »

Dr Chavis réalisa soudainement que ce livre était le signe qu’il avait demandé ce matin même au séminaire.

Avant que le Dr Chavis ne s’endorme, il versa tout l’alcool dans les égouts de la maison.

« Je me suis réveillé à 5h30 du matin comme un enfant à Noël. Je ne me suis pas réveillé à 5h30 depuis des années. J’ai commencé à lire le livre. En parcourant le livre, j’ai réalisé que la vie des gens dans ce livre était comme la mienne. Dieu a touché leurs vies et les a transformés.  »

Arrivé à la moitié du deuxième chapitre, il a commencé à pleurer de façon incontrôlable : « C’était comme si tous les pores de mon corps s’étaient ouverts et des larmes ont commencé à jaillir. C’était comme un nettoyage. Les chaînes étaient brisées. Je sentais que tout le poids du monde avait été enlevé de mes épaules. […] Je savais que Dieu m’avait changé. J’ai lu ce livre tous les jours. Entre deux patients, je le lisais. J’ai pleuré tout au long de la lecture de cet ouvrage. »

Une femme est venue pour un rendez-vous et a noté ses larmes. « Dr. Chavis, ça va ?  »

 » Chérie, je n’ai jamais été aussi bien. Ce sont des larmes de joie. Laisses-moi te dire ce que Dieu a fait pour moi.  »

Il a commencé à partager son histoire avec elle et elle a commencé à pleurer. Après avoir fini de lire le livre, il a assisté à l’obtention du diplôme de son fils.

«Je n’avais pas vu mes parents depuis longtemps parce que je me sentais tellement coupable de la vie que je vivais», raconte-t-il. Ses parents priaient pour lui depuis des années. Lorsqu’il a vu son père, il a dit: «Papa, je suis de retour à la maison.  »

Il lui a donné le plus gros câlin dans son existence. « J’étais comme le fils prodigue qui rentrait à la maison. Nous nous sommes réjouis là-bas sur le campus.  »

Le lendemain matin, il a remarqué un numéro de téléphone à l’arrière du livre. Il a appelé et laissé un message pour l’auteur, le pasteur Gary LaFerla. Dans le message, il a dit que Dieu a utilisé LaFerla comme un vaisseau pour changer sa vie. Ils se sont finalement entretenus au téléphone et ont parlé pendant 45 minutes : «Matthew, est-ce que tu me dis que le livre était tout neuf quand tu l’as trouvé ?» demanda l’auteur. «Oui, je sais à quoi ressemble un nouveau livre. « Dr. Chavis a répondu

 » Avez-vous vu quand ce livre a été imprimé?  » Non. «  » Ce livre a été imprimé en 2005. La seule façon d’obtenir un nouveau livre de moi était de m’appeler personnellement et je vous l’aurait alors envoyé. Malheureusement, ce n’était pas un best-seller du New York Times et j’en avais encore quelques-uns dans l’entrepôt. »« Comme Dieu m’en est témoin, c’était bien un tout nouveau livre qu’il y avait sur le capot de ma voiture. »« Eh bien, je sais comment tu l’as reçu »Les deux hommes ont conclu que Dieu avait « utilisé certaines ficelles » pour placer ce livre sur son pare-brise: « Je sais que Dieu a mis cela dans ma vie parce que ma vie a radicalement changé », dit le Dr Chavis.

11 mois plus tard, le Dr Chavis a eu un rêve puissant, inspiré de Dieu, qui est devenu la base de son nouveau livre, Old Highway 316, qui relate sa transformation. « Dieu m’a mis dans un rêve qui ressemblait à un film. J’ai écrit un livre basé sur ce que Dieu m’a donné. «  » C’est incroyable comment Dieu m’a utilisé « , dit le Dr Chavis, en réponse à son intervention au Club 700. « Mon témoignage grandit chaque jour. »

Étiquettes:

Matthew Chavis

Une réponse à “Conversion de 164 personnes après un témoignage sur le club 700”

  1. Mboumba marie Gilberte dit :

    bonjour,

    je suis chretienne et tres touche par l apport qu apporte le club 700. je voudrai partiper en envoyant ma dime au numero que vous me communiquerez.

    merci de me repondre svp.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter