Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Le pasteur Andrew Brunson détenu en Turquie risque la prison à vie

Le 13 mars dernier, le pasteur américain Andrew Brunson a été accusé par le procureur de la province d’Izmir en Turquie d’être membre et acteur principal d’un groupe terroriste. A cause de ces allégations que l’homme d’église, incarcéré au centre de détention d’Harmandanli depuis octobre 2016, a toujours nié, il risque l’emprisonnement à vie.

Les chrétiens de Turquie demandent une nouvelle fois la prière fervente des frères et sœurs dans le monde pour le pasteur américain Andrew Brunson maintenu en prison depuis la fin de l’année 2016 sous de fausses accusations.

Alors qu’Andrew Brunson et son épouse servaient le Seigneur dans les églises en Turquie depuis vingt-trois ans, ils ont été arrêtés le 7 octobre 2016 lors du renouvellement de leur visa de séjour. Accusés de constituer « une menace pour la sécurité nationale », si la femme d’Andrew Brunson a été rapidement relâchée, le pasteur américain a été accusé, le 9 décembre 2016, d’être en « lien avec une organisation terroriste ».

Le 24 août 2017, un juge de la deuxième cour pénale d’Izmir, via un circuit vidéo, informait Andrew Brunson des raisons de son arrestation. Selon le procureur, il aurait fourni certaines informations militaires et confidentielles à des fins d’espionnage visant à « renverser » le gouvernement et de déstabiliser l’ordre de l’État.

Profondément choqué par ces accusations, le pasteur a toujours nié toute activité politique et répété pour sa défense qu’il était un homme d’église dans le but était de parler de Jésus-Christ.

Le 13 mars dernier, nouveau rebondissement. Le procureur de la province d’Izmir accuse cette fois-ci le pasteur Brunson d’être un membre et l’acteur principal du groupe terroriste lié à Fetullah Gulen, accusé de la tentative de coup d’état de 2016 contre le gouvernement turc.

Ces allégations font suites à l’interrogatoire d’Andrew Brunson par le procureur le 7 février qui continue à nier les faits qui lui sont reprochés.

L’acte d’accusation a été soumis à la cour et s’il est accepté, l’affaire d’Andrew passera en procès.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case