Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Les chrétiens d’Algérie font face à de plus en plus de pression

Les chrétiens d’Algérie font face à de plus en plus de pression. Outre les visites de contrôle de 25 églises protestantes effectuées depuis décembre dernier par les autorités, deux églises situées dans le nord-ouest du pays, l’Oratoire du centre-ville d’Oran et une église du village de Layayda ont été mis sous scellés par la police.

Tout a commencé le 9 novembre 2017, lorsqu’une église de la ville d’Aïn Turk située à 15km d’Oran, accusée d’avoir « imprimé illégalement des évangiles et des publications destinées à l’évangélisation » avait été fermée.

Depuis, on assiste à une accélération des procédures engagées contre les chrétiens du Maghreb.  Les églises affiliées à la principale Église d’Algérie, l’Église protestante d’Algérie (EPA), pourtant officiellement reconnue par le gouvernement depuis 1974, sont de plus en plus confrontées à une pression sans précédent de la part des autorités du pays.

25 églises sur les 45 affiliées à l’EPA ont ainsi été visitées depuis la fin de l’année dernière, par un comité composé de fonctionnaires du ministère des Affaires religieuses, de la gendarmerie nationale, du département du renseignement et des pompiers.

Dans les courriers adressés aux responsables des lieux de culte chrétiens, les autorités ont exhorté les églises concernées à se mettre en conformité sans délais, à se conformer à la loi en déposant, dans un délai de trois mois à partir de la date de notification, un dossier de demande de régularisation.

Elles ont également informées les responsables qu’elles se rendraient sur place pour vérifier le respect des règles de sécurité.

Suite à cette visite, le 21 février, deux des églises parmi les 25 ayant reçu des notifications située dans la ville de Tizi Ouzou, dans la province orientale de la Kabylie, ont été invitées à « cesser immédiatement toutes activités religieuses ».

Les dirigeants de l’EPA ont qualifié ces fermetures d »injustifiables » car elles sont affiliées à l’EPA.

Le 27 février, deux églises du nord-ouest de l’Algérie, l’Oratoire du centre-ville d’Oran et une église du village de Layayda située à environ 40 km d’Oran ont également été fermées par la police, car elle n’avait pas eu l’approbation de l’État.

« Deux églises (salles du culte) ont été fermé par la police aujourd’hui dans la wilaya d’Oran. Les deux salles ont été mises sous scellés sur ordre des autorités locales » pouvait on lire sur la page Facebook officielle des chrétiens d’Oran.  »

Face à ces pressions de plus en plus importante, l’Alliance évangélique mondiale a exhorté les autorités algérienne à veiller à la sauvegarde de la liberté religieuse dans le pays conformément au droit international. L’Église Protestante d’Algérie a, quant à elle, appelé, le 24 février, à une semaine de jeûne et de prière pour la nation.

Étiquettes:

Chrétiens

Une réponse à “Les chrétiens d’Algérie font face à de plus en plus de pression”

  1. Didier dit :

    Moi je suis en Algérie je suis prêt aller à prison à cause de Seigneur Jésus Christ Jésus a dit l’homme vous fera à cause de mon nom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter