Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Deux morts au moins dans les marches des chrétiens en RDC

La marche des chrétiens en République démocratique du Congo organisée par le Comité laïc de coordination (CLC) ce dimanche 25 février a encore une fois été durement réprimée. Si la police déclare avoir respecté son objectif « zéro mort » au cours de cette manifestation, la Monusco fait état d’au moins deux morts, 47 blessés et plus de 100 arrestations.

La marche des chrétiens organisée par le Comité laïc de coordination, un mouvement proche du catholicisme, pour dénoncer le maintien au pouvoir de Joseph Kabila, le Président actuel de la RDC, a encore une fois fait des victimes.

S’il existe des avis qui divergent au niveau du nombre de victimes, la Monusco a d’ailleurs demandé une enquête à ce propos, la ministre congolaise des droits de l’homme, Marie-Ange Mushobekwa, parle, dans une interview accordée à RFI, d’un bilan d’au moins deux morts à Mbandaka et à Kinshasa.

Les manifestations, pacifiques qui avaient été refusées par les autorités, se sont tout de même déroulées ce dimanche 25 février après la messe dans différentes régions du pays. Mais à peine la marche avait-elle commencé que les forces de l’ordre ont dispersé les fidèles à Kinshasa et dans d’autres villes, en faisant usage de gaz lacrymogènes et de tirs à balles réelles.

Selon le témoignage du père Tabu, prêtre à la paroisse Saint-Benoît à Lemba donné à RFI, les forces de l’ordre, qui avait commencé à tirer à gaz lacrymogènes pour disperser les gens, ont ensuite tiré à balles réelles à cause, selon lui, de leur résistance. « On est en face d’une barbarie qui n’a pas son nom » a-t-il déclaré.

Parmi les victimes, explique mediacongo.net, un jeune-homme de Kinshasa, Rossil membre du mouvement citoyen Collectif 2016 également connu au Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme à Kinshasa. C’est alors qu’il fermait le portail de l’église Saint-Benoît qu’un policier a tiré à bout portant sur lui. Conduit à l’hôpital, les médecins n’ont pu que constater le décès, qui se rajoute au bilan lourd des marches chrétiennes pacifiques anti-kabila qui depuis le début ont fait 15 victimes.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case