Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Une pétition chrétienne en ligne ciblée par une cyberattaque

Une pétition en ligne qui s’oppose à l’accord entre le Vatican et la Chine prévoyant de donner une certaine autorité au gouvernement de ce pays pour choisir ses évêques a été ciblée par une cyberattaque provenant de Tianjin.

La Chine et le Vatican seraient proches d’un accord sur la nomination des évêques après plusieurs années de négociations, un accord dénoncé par beaucoup.

La semaine dernière est en effet parue l’annonce selon laquelle le pape François prévoyait de remplacer deux évêques chinois fidèles à Rome par sept hommes excommuniés par Vatican choisis par Pékin. Outre une moralité douteuse et un manque d’intégrité, ces sept hommes auraient mis leur loyauté envers le gouvernement communiste chinois avant leur foi en Dieu.

Alors que le gouvernement chinois a davantage renforcé son contrôle sur les églises, en introduisant, en février, une nouvelle loi sur les religions plus répressive encore, le Pape François, contrairement à ses prédécesseurs, a manifesté le désir d’accéder à la demande des autorités chinoises. Même le journal d’État chinois Global Times a reconnu ce geste comme « une concession substantielle ».

Dans ce pays où les chrétiens sont persécutés par les autorités (destruction d’églises et de croix, arrestations de responsables et de fidèles chrétiens mais aussi d’avocats qui les défendent) où le gouvernement chinois tolérerait toute religion que si elle met le gouvernement chinois devant Dieu, la décision du Pape François est dénoncée par beaucoup.

Mark Simon, un dirigeant de Next Digital à Hong Kong, a notamment écrit que «le Vatican élève les persécuteurs contre les persécutés». Le cardinal Joseph Zen a quant à lui déclaré que le pape François avait «vendu» des millions de fidèles catholiques chinois.

Un groupe de catholiques influents a, quant à lui, mis une pétition en ligne pour s’opposer à cet accort potentiel entre le Vatican et le gouvernement chinois.

Mais mercredi après-midi, le site Web hébergeant la pétition faisait l’objet d’une attaque par déni de service distribué (DDOS). Le site a repris ses activités normales vers 12h30 jeudi.

« Nous ne serons pas réduits au silence par une telle attaque, et nous n’arrêterons jamais de nous exprimer pour l’Église », a déclaré le communiqué, qui a condamné « des actes lâches. S’il vous plaît, joignez-vous à la pétition et continuez à prier pour l’Église persécutée en Chine. »

Dès jeudi après-midi, plus de 1 600 personnes avaient signé la pétition.

Même si le Vatican se verrait maintenu le droit global de nommer des évêques, Pékin a tout de même nommé ses propres évêques par l’intermédiaire de l’association patriotique catholique chinoise (CCPA) – l’église officielle contrôlée par le parti du pays.

Si un accord est conclu, il pourrait conduire au rétablissement des relations diplomatiques entre le Vatican et Pékin qui ont été rompues en 1951.

Une réponse à “Une pétition chrétienne en ligne ciblée par une cyberattaque”

  1. Melisenda Marti dit :

    Au nom de la Liberté des cultes chrétiennes qui n’ont jamais fait que de bonnes oeuvres dans le Monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case