Rechercher sur le site

Entrez les mots-clés dans la boîte ci-dessous:

Chrétiens

Chrétiens persécutés

Un mexicain menacé d’expulsion trouve refuge dans une église

Après avoir trouvé refuge dans une assemblée chrétienne alors qu’il devait être expulsé vers le Mexique, Jesus Armando Berrones-Balderas a obtenu un séjour d’un an aux États-Unis pour soigner son fils de cinq ans atteint d’une leucémie.

Jesus Armando Berrones-Balderas, un père mexicain de cinq enfants âgé de 30 ans vivant en Amérique devait se rendre lundi à Phoenix, en Arizona, afin d’y entamer son troisième processus d’expulsion vers son pays natal.

Au lieu de se conformer à la demande du gouvernement, Berrones s’est réfugié à l’église unie du Christ de Shadow Rock à Phoenix qui est l’une des centaines d’assemblées chrétiennes à travers les États-Unis qui participent au mouvement de «l’église sanctuaire». Ces églises offrent des lieux sûrs pour les immigrants qui craignent la déportation.

«Nous accomplissons simplement notre mission de fournir un endroit sûr pour les gens, de garder les familles ensemble», a déclaré le révérend Ken Heintzelman au Huffington Post.

A chaque fois qu’il avait été expulsé, Berrones arrivé aux États-Unis alors qu’il était encore enfant, y revenait pour y rejoindre sa famille, et cette fois-ci, sa détermination de rester dans son pays d’accueil était encore plus forte.

« Je me battrai pour rester ici », a déclaré Berrones à CBS News ce week-end.

Les Berroneses étaient en effet dans une situation particulière.

Non seulement Berrones est le seul à pourvoir aux besoins de sa famille, mais son fils Jayden est actuellement sous chimiothérapie et se bat pour vaincre le cancer dont il a été diagnostiqué en 2016.

L’épouse de Berrones, Sonia, une citoyenne américaine, est enceinte de cinq mois et n’est pas capable de gérer les traitements qu’elle doit donner à son fils.

Après que le cas de Berrones ait été mis en évidence par un certain nombre de grands médias au cours du week-end, l’Immigration and Customs Enforcement des États-Unis a accordé Berrones à un séjour d’un an et un permis de travail lundi.

« Dans un exercice de discrétion, l’ICE a accordé à Jesus Armando Berrones-Balderas un séjour d’un an pour raisons humanitaires », a déclaré dans un communiqué lundi soir Yasmeen Pitts O’Keefe, responsable des affaires publiques de l’ICE.

Étiquettes:

Chrétiens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez rédacteur

Vous aimez écrire ? Vous êtes bilingue anglais-français à l’écrit ? Vous avez une expérience professionnelle dans le domaine du journalisme et de la communication ? Venez renforcer l’équipe du Journal Chrétien et nous aider à fournir l'actualité chrétienne en continu.

En savoir plus

Inscription à la newsletter

Aimer le Journal Chrétien :Vous aimez déjà la page? Veuillez fermer cette case